/
/
/
/
Les différentes techniques de charpente
Charpente

Les différentes techniques de charpente

La charpente est un élément de toiture qui joue un rôle primordial dans la structure et le maintien d’une maison. En bois ou en métal, les pièces qui composent cette ossature sont posées selon des techniques différentes qui influencent sur le style et le coût du bâti. Découvrez les différentes techniques de charpente !

La charpente traditionnelle indémodable

Ce type de charpente ne date pas d’hier et est conçu en bois. Elle couvre les maisons depuis des centaines d’années. Sa mise en œuvre est très complexe et nécessite le travail d’un artisan expert. C’est une structure qui repose sur les murs porteurs et se compose de différentes parties principales comme les fermes, les chevrons, les pannes, puis en pièces secondaires comme l’entrait, le poinçon etc. C’est une architecture complexe qui se fixe à l’aide de boulon, de clous ou par assemblage. Compte-tenu de la précision et du savoir-faire nécessaire, il est préférable de s’accompagner des compétences d’un architecte Camif Habitat pour gérer le chantier.

La charpente à fermette pratique et moderne

Contrairement à la charpente traditionnelle, la ferme est réalisée en usine et livrée déjà montée. Sur la base de la technique ancienne, le dessin a été simplifié à l’extrême pour en faciliter la création et en diminuer le coût. Si vous optez pour cette forme de charpente, vous vous passez des chevrons. Les fermes accueillent directement les liteaux de couverture. Un gain de matière avec un besoin moindre en bois et un gain de temps pour la pose qui est loin d’être négligeable. La solidité de votre structure dépend de la précision des calculs et de la qualité des murs porteurs.

La charpente à toit plat

La charpente à toit plat est moins courante, mais tendance, notamment par la modernité qu’elle apporte à une construction et aux possibilités qu’elle offre, comme par exemple un toit aménagé en espace de vie ou des combles sans sous-pente et facilement aménageables. Techniquement, la possibilité de réaliser un toit plat repose sur les évolutions en matière d’étanchéité. La pente permet l’évacuation de l’eau de pluie. Néanmoins, une inclinaison de 2° est suffisante. On parle de toit plat lorsque l’inclinaison se situe entre 2 et 15 degrés. Comme pour la charpente à fermette, les calculs avant réalisation sont très précis sur les questions de poids, de charge ou d’étanchéité.

La charpente métallique

Hormis le toit plat en béton et qui ne comporte pas d’élévation, la charpente traditionnelle ou la charpente industrielle (fermette) est majoritairement composée de bois. Un matériau qui a fait ses preuves à travers le temps par sa résistance, sa durabilité et son esthétisme. À côté, le métal a fait son apparition. D’abord utilisé dans les bâtiments industriels et agricoles, aujourd’hui il est également employé dans les maisons individuelles. Le métal comporte plusieurs avantages dont celui de proposer les mêmes qualités techniques qu’une charpente en bois sans les inconvénients d’usure et d’entretien.

La technique et le choix de charpente dépendent de vos contraintes, de vos goûts et de votre budget. 

Vous avez un projet de future maison et donc de charpente  ?

Faites appel à nos spécialistes de la charpente situés près de chez vous. N'hésitez pas à les consulter pour un devis gratuit !