/
/
/
/
Élévation des murs d'une maison
Mur de briques

Élévation des murs d'une maison

L’élévation des murs d’une maison fait pleinement partie du gros œuvre, à l’instar des fondations, de la charpente, ou encore des menuiseries extérieures. Notez que la gamme possible des matériaux est large depuis la pierre jusqu’à la brique, en passant par le bois, le parpaing, ou le béton cellulaire.

Les murs en pierres

Avant d’élever un mur en pierres, le tri est une étape importante. En effet, les pierres qui offrent le plus de régularité sont ainsi positionnées aux extrémités, les plus irrégulières au milieu, et les plus longues pour l’épaisseur. Il faut ensuite créer les fondations en respectant les dimensions de profondeur, en coulant le béton, puis en étalant de manière homogène le mortier.

Créez ensuite des repères via des cordeaux tendus entre chaque piquet, avant d’étaler à nouveau du mortier sur les fondations. L’élévation démarre par le positionnement d’une pierre d’angle, suivie d’autres pierres tout au long du cordeau ce qui permet de constituer la base du mur. Pour obtenir une verticalité correcte du mur, au fur et à mesure de l’élévation des rangées de pierres, utilisez un niveau à bulle. Entre chaque pierre, faites pénétrer le mortier.

Les murs en briques

Placez des cordeaux sur les fondations préalablement créées pour déterminer vos repères en vue de monter votre mur en briques. Le début des opérations commence par la pose des briques d’angle, la première rangée étant posée sur le mortier des fondations et bien tassée. A chaque brique, appliquez une couche de mortier sur le côté de la brique précédente afin de consolider leur bon assemblage. Le niveau à bulle sert à vérifier la verticalité du mur, l’équerre servant à vérifier les angles droits.

Les murs en parpaings

L’élévation d’un mur en parpaings s’effectue sur un lit de mortier surmontant les fondations. Les cordeaux marquent les repères pour guider les travaux, alors que les ferrailles verticales permettent d’assurer la solidité du mur. Posez ensuite les parpaings avec les alvéoles tournées vers le bas, et déposez une couche de mortier de 2cm. Pensez à décaler les joints d’un demi parpaing pour chaque rangée afin de solidifier la structure.

Les murs en béton cellulaire

Le béton cellulaire implique d’avoir une surface parfaitement plane et très propre. Là encore, l’élévation commence par la pose de blocs d’angles. Sachez qu’il est primordial de déposer une couche de colle sur la surface de bloc devant réceptionner le bloc suivant. Afin de bien écraser la colle, mettez un coup de maillet sur chaque bloc de béton cellulaire, et ajustez l’ensemble. Sachez que des blocs sont vendus avec une poignée, ce qui s’avère pratique pour le montage.

Les murs en bois

Le bois massif empilé constitue le plus ancien matériau de construction. Les rondins sont empilés à l’horizontal directement sur les fondations les uns sur les autres. Des techniques plus rapides ont désormais pris le relais. Un panneau de contreventement est placé après la charpente, tandis que l’élévation se conclut par l’insertion d’un isolant thermique entre les panneaux.

Vous souhaitez faire bâtir votre maison ?

Faites appel à nos constructeurs situés près de chez vous, et recommandés par leurs clients !