/
/
/
/
Pour mieux connaître votre matériel électrique
Disjoncteur

Pour mieux connaître votre matériel électrique

Connaître son installation électrique est important, même quand on n’est pas adepte de l’autoconstruction, ne serait-ce que pour savoir ce que propose l’électricien dans son devis. Car l’électricité est un domaine particulier a priori réservé aux initiés. Voici donc le détail de 5 éléments clés de l’installation, pour mieux connaître votre matériel électrique.

Le tableau électrique

Le tableau électrique en lui-même n’est qu’un coffret de plastique. Mais ce coffret contient toutes les sécurités concernant l’ensemble de l’installation et c’est lui qui regroupe tous les départs vers les différents points de votre installation. C’est une sorte de répartiteur : un câble provenant du compteur arrive au tableau d’où repartent les différents câbles qui alimenteront toute votre installation : prises, pièce par pièce, points lumineux, pièce par pièce, prises spéciales (10A, 20A, 30A, 45A, etc. pour les électroménagers importants), etc.

C’est donc lui qui permet d’identifier immédiatement certaines pannes, en un coup d’œil, de couper le courant dans un des éléments du circuit mais aussi de protéger l’installation des court-circuits et autres surtensions via des systèmes de protection.

Les disjoncteurs

Les disjoncteurs sont les héritiers des fusibles d’antan. En gros, ils se coupent, selon leur sensibilité, dès lors qu’une puissance excessive est demandée (disjoncteur général), en cas de surcharge ou de court-circuit (disjoncteur divisionnaire) ou en cas de fuite de courant (disjoncteur différentiel).

Les disjoncteurs sont ainsi les protections de base essentielles à la sécurité d’une installation électrique.

Le délesteur

Le délesteur est un matériel électrique particulier. En effet, pas indispensable, son but est de permettre de réaliser des économies d’énergie au quotidien. Le principe : vous souscrivez un abonnement d’une puissance inférieure à celle normalement requise (en effet, tous vos appareils ne fonctionnent pas nécessairement en même temps). Dès lors que votre consommation approche du seuil et risque de le dépasser, le délesteur coupe les circuits non indispensables (chauffage des chambres par exemple), pour éviter cela et vous permettre, in fine, d’économiser jusqu’à 50% du prix des abonnements !

Le contacteur

Le contacteur est utilisé dans les installations électriques des personnes ayant souscrit un abonnement heures pleines/heures creuses. Son rôle sera d’ouvrir et fermer le circuit d’alimentation des appareils gourmands en électricité, pour que ces derniers ne fonctionnent qu’en heures creuses.

Les interrupteurs

Si tout le monde connaît l’interrupteur classique, sachez qu’il existe différents types d’interrupteurs, qui correspondent à différents usages et différentes configurations, qui peuvent s’avérer très pratiques (mais qui coûtent plus cher, évidemment) :

  • Le va-et-vient : classique, très connu, c’est en fait un interrupteur normal mais dont le montage électrique permet d’allumer ou d’éteindre un appareillage électrique depuis deux interrupteurs différents, quel que soit l’état de l’autre interrupteur (typiquement, la lumière de l’escalier commandable par un interrupteur en haut et un interrupteur en bas) ;
  • Le télérupteur : sur un principe équivalent, le télérupteur permet de commander un appareillage électrique à partir d’au moins 3 interrupteurs différents ;
  • Le variateur électronique permet quant à lui de faire varier l’intensité du courant dans un appareil. Il est largement utilisé, notamment pour les spots.

Pour faire le point sur votre appareillage électrique :

Pensez à solliciter un électricien Plus que PRO proche de chez vous !