peindre-un-plafond-les-elements-a-connaitre.jpg

Peindre un plafond : les éléments à connaître

Par l’inconfort de la position, peindre un plafond est une tâche compliquée, qui peut se simplifier en connaissant quelques astuces pratiques.

Se doter d’un matériel approprié

A l’instar de tous les chantiers, le principe de base est d’avoir le bon matériel. En l’occurrence, peindre un plafond nécessite de réunir une bâche de protection pour le sol, un ruban de masquage, une brosse à rechampir, et un camion à peinture. A cet équipement classique se joignent plusieurs outils qui vont vous simplifier la vie au moment d’appliquer votre peinture au plafond de votre chambre, de votre cuisine, ou encore de votre salle de bains. Faites l’acquisition ou bien louez une ponceuse girafe, un rouleau anti-gouttes muni d’un manche télescopique, un escabeau doté d’une plate-forme au format approprié afin d’y entreposer les ustensiles. Il vous évitera d’incessants allers-retours répétitifs et propices aux acrobaties non maitrisées.

Sélectionner une peinture pour plafond

Une peinture ayant servi pour vos murs peut être utilisée pour un plafond. Néanmoins, il existe sur le marché des peintures spécifiques qu’il est préférable de choisir. C’est le cas des peintures qui sont colorées au moment de l’application, puis qui blanchissent lors au séchage. Ce processus sert à repérer les espaces déjà couverts, et à appliquer le produit sans laisser de traces. Rappelez-vous que la précision n’est pas vraiment maximale lorsqu’on peint une surface en hauteur. D’autres solutions sont également commercialisées comme des peintures antigouttes, favorisant l’application, ou bien des produits affichant des blancs azurés qui ont la propriété d’être plus lumineux que les blancs traditionnels. Autres conseils : pour la finition de votre salon ou de votre chambre, préférez un mat, idéal pour dissimuler les imperfections du support. Plus réceptifs à une finition satinée, les plafonds de salle de bains et de cuisine sont surtout des espaces humides ou à forte variation de températures, qui réclame d’opter pour des peintures imperméables et résistantes.

Peindre un plafond : une gestuelle à maitriser

Dans le cas où l’opération consiste à repeindre toute la pièce, démarrez d’abord par le plafond afin de pouvoir réparer les éventuelles éclaboussures sur les murs et les équipements type radiateurs. N’oubliez pas de vider entièrement la pièce de vie, et de camoufler les angles, moulures et autres appliques. Afin que l’application accroche le plafond, le support doit être parfaitement lisse et propre. N’hésitez pas à poncer la surface à l’aide de la ponceuse girafe prévue à cet effet. Légère et perchée sur manche, cet outil permet de travailler avec les pieds ancrés au sol. Délimitez au pinceau la surface à peindre, et démarrez l’application à proximité de la source de lumière principale. En croisant les passages, étalez la peinture au rouleau, en campant une position stable grâce au manche télescopique. Il est généralement conseillé d’avancer par surface de 1 m de côté, en évitant de marquer des pauses, sous peine de laisser des traces de reprise visibles.

Avant de peindre un plafond, prenez conseil auprès de peintres professionnels de votre région, membres du réseau Plus que Pro.




Rédigé le 26/03/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis