Installer un local technique de piscine

Installer un local technique de piscine

Le local technique de la piscine est un local destiné à contenir et protéger, au moins, le système de filtration, de traitement de la piscine, de régulation automatique du pH (le cas échéant) et éventuellement le système de chauffage. Il doit être sec, ventilé, suffisamment grand pour pouvoir travailler et pas trop éloigné de la piscine. Choix du type de local (hors sol, semi-enterré, enterré), dimensions du local, éloignement, organisation : tour d’horizon des critères techniques à prendre en compte pour installer son local technique de piscine.

Un local technique hors sol, semi-enterré ou enterré ?

Chacune de ces solutions présente ses avantages et ses inconvénients, en voici un tour d’horizon :

  • Le local hors sol : il peut permettre de cumuler pool house et local technique (en réservant une partie du pool house à cet effet) et ainsi créer un véritable espace de détente et de loisir autour de la piscine. En revanche, un local technique hors sol est plus coûteux (il faut le bâtir) et, la pompe étant plus haute que le niveau de la piscine, il faut en choisir une auto-amorçante car elle ne pourra pas être amorcée en permanence. Le gros avantage est que toutes les opérations de maintenance peuvent être réalisées très facilement, sans avoir à vidanger la piscine. En revanche, côté prix, comptez au moins 1 000€ et jusqu’à 4 000/5 000€ dans le cas d’un local en béton ou d’un grand pool house.
  • Le local semi-enterré : assez peu coûteux en général (entre 500€ et 2 000€, selon équipement), il est étanche, conçu de manière à ce que la pompe ne puisse jamais être inondée, offre tout l’espace nécessaire pour effectuer l’entretien et la maintenance et maintient la pompe légèrement sous le niveau de la piscine. Elle est ainsi toujours amorcée mais il faut alors partiellement vidanger la piscine pour travailler sur la pompe.
  • Le local enterré : c’est un système peu utilisé dans la mesure où les interventions sont alors complexes et coûteuses.

Il existe en outre des systèmes de piscines livrées avec un local technique intégré (généralement à la coque). Ces locaux techniques sont peu chers en général mais offrent peu de place pour effectuer les opérations de maintenance.

Les exigences du local technique de piscine

  • Le local technique doit idéalement être suffisamment large et ouvert pour permettre de réaliser les opérations d’entretien et de maintenance facilement.
  • Le local technique doit offrir un abri sec, étanche et ventilé. Il doit idéalement être éclairé.
  • La pompe doit être surélevée pour éviter tout risque qu’elle trempe dans l’eau (toutes les opérations de maintenance provoquent des écoulements d’eau).
  • Le sol doit permettre une évacuation de l’eau (via un siphon dans le cas d’un local technique semi-enterré ou via des canalisations dans le cas d’un local hors sol).
  • Le local hors sol doit être au maximum à 10 mètres de la piscine, idéalement le plus près possible pour éviter les pertes de rendement de la pompe (sinon, obligation de sur-dimensionner la pompe pour compenser l’éloignement).


Pour déterminer le type de local technique qu’il vous faut en fonction de votre budget et de vos besoins, parlez de votre projet avec un professionnel en utilisant Plus Que Pro : nous référençons les entreprises proches de chez vous et évaluées par leurs clients via un système d’avis vérifiés.

A lire également : Quel abri choisir pour une piscine hors sol ?

Rédigé le 06/04/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis