clim-zoom

Fonctionnement d'une VMC double flux

A l’instar de l’isolation, la ventilation d’une habitation est un élément essentiel dans le confort de vie pour les résidents. Pour aérer correctement vos pièces, la VMC (ventilation mécanique contrôlée) permet justement de créer une circulation de l’air performante. Parmi les catégories de VMC commercialisées, la VMC double flux dispose d’arguments intéressants.

VMC double flux : comment ça fonctionne ?

Contrairement à une ventilation mécanique contrôlée à simple flux, le procédé en double flux contient deux réseaux de conduit, au lieu d’un seul. Les pièces principales n’ont pas d’entrées d’air extérieur, mais accueillent des bouches qui insufflent l’air amené depuis une unique entrée positionnée sur le toit. Les calories dans l’air expulsé du logement sont récupérées, pour être utilisées comme moyen de réchauffer l’air neuf qui entre de l’extérieur vers l’intérieur. Grâce au système VMC double flux, les pertes thermiques sont limitées, ce qui permet de réduire la facture énergétique.

Distinction entre VMC double flux et VMC double flux thermodynamique

La VMC à double flux classique s’appuie sur un processus d’échange thermique passif entre l’air externe et l’air interne. Ce phénomène est rendu possible par la présence d’un bloc échangeur statique, qui sert à croiser les deux flux d’air, permettant de conserver en grande partie la chaleur (60 %). Néanmoins, le système le plus performant demeure la VMC à double flux thermodynamique, qui intègre dans son système de fonctionnement une pompe à chaleur. L’échange thermique est ainsi optimisé (90 %), puisque la pompe à chaleur récupère l’énergie de l’air expulsé pour chauffer en retour l’habitation.

VMC double flux : des avantages…

La VMC double flux permet de réaliser une économie conséquente en matière de chauffage, via le processus décrit précédemment. Elle offre en parallèle un véritable confort de vie, puisque les habitants n’ont aucune sensation de courant d’air. Le système garantit également une parfaite distribution de la chaleur dans les diverses pièces de vie. En termes de filtration, l’air ambiant issu de l’extérieur possède une qualité bien meilleure. Notez que le fait de supprimer les entrées d’air vers l’extérieur dans vos pièces assure une isolation phonique indéniable, sans oublier le préchauffage ou le rafraichissement de l’air entrant.

…et des inconvénients

On note malgré tout quelques inconvénients, comme un coût à l’achat plus onéreux que pour le système VMC simple flux hygroréglable. La présence de deux conduits distincts génère quelques soucis d’encombrement, ainsi qu’un entretien plus régulier. Soyez attentif à la qualité de l’installation de votre VMC, sous peine d’entendre trop fortement le bruit des bouches d’insufflation en cas de mauvaise conception. N’oubliez pas non plus qu’il faut prévoir une évacuation d’eau qui se forme sous l’effet de condensation. Enfin, la pose d’une VMC double flux demeure une opération délicate qu’il convient de confier à un artisan sérieux et compétent.
Bon à savoir : comptez un budget entre 2 000 € et 3 500 € pour l’achat et l’installation d’une VMC double flux. Le premier prix fait référence à l’intégration du système dans un logement neuf, le second dans une habitation en rénovation.

A lire également : 5 conseils pour s'assurer une bonne ventilation dans sa cuisine

Rédigé le 16/04/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis