Débiter un tronc d'arbre en toute sécurité

Débiter un tronc d'arbre en toute sécurité

Raisons sanitaires, problèmes de sécurité, mauvais emplacement : même si cela fait parfois mal au cœur, les arguments pour abattre un arbre sont souvent justifiés. La découpe de l’arbre implique plusieurs étapes comme le démontage, l’ébranchage, ou encore le débitage. Revenons ensemble sur cette dernière opération qui doit être menée et coordonnée en toute sécurité.

Le principe de la découpe en rondins

Le fait de débiter un arbre consiste à réduire le fût en rondins, également appelés billots. Notez que plus l’arbre concerné présente un poids élevé et une longueur importante, plus la manipulation des rondins est facilitée.
L’opération est soit effectuée directement sur place, soit à distance du lieu d’abattage. Dans ce dernier cas de figure, il faut transporter les arbres vers une aire de débitage prévue à cet égard. L’étape du transport est nommée débardage. Elle est réalisée en traînant le fût sur le sol, celui-ci étant tiré par un engin, ou à l’aide d’un treuil de débardage.

La sécurité lors du débitage, une prudence primordiale

Le chantier du débitage implique son lot de dangers, ce qui signifie qu’il faut être vigilant et écarter des lieux toutes les personnes et les animaux qui n’ont pas lieu d’être sur site. Le personnel professionnel est amené à manipuler une tronçonneuse, ce qui requiert donc de disposer d’un matériel approprié, afin de maximiser la sécurité.
Les éléments de sécurité sont des équipements de protection individuelle : casque et lunettes pour éviter les risques de projection à la tête ou aux yeux, bouchons d’oreilles pour amoindrir les nuisances sonores, gants et vêtements pour éliminer les risques de coupures, et enfin, chaussures ou bottes de sécurité pour prévenir des chutes d’objets lourds sur les pieds et les chevilles.
Autres consignes de sécurité : si l’aire de débitage est pentue, le personnel doit systématiquement se situer en amont de l’arbre à débiter. Il est impératif de surveiller que les billots ne soient pas non plus entraînés par l’inclinaison du sol.

Zoom sur les techniques de débitage

Afin de se faciliter la tâche, l’entreprise spécialisée dans le débitage d’arbre mettra le tronc en surélévation du sol sur un autre fût, voire sur la butte de la souche. Si le personnel constate que les branches et les troncs d’arbres sont sous tension, la stratégie est de réaliser des entailles de prédécoupe. Pourquoi ? Car ces entailles intervenant en amont du débitage favorisent la libération de l’énergie, dite de torsion, retenue par le bois. Sans ces entailles, les risques d’accidents sont bien plus importants.
En résumé, débiter un fût à plat passe par un tronçonnage par levier. Dans le cas de figure où des forces de compression existent, la technique de débitage passe par une entame sur le dessus du tronc. Face à un tronc en extension, l’entame doit ciblée le dessous du tronc de l’arbre. Pour ces deux techniques, il faut s’attaquer en premier lieu aux fibres compressées, puis dans un second temps aux fibres en extension.

En cas de besoin, pensez à contacter des entreprises spécialisées, en vous rendant notamment sur le réseau Plus que Pro.

A lire également : Comment éliminer une souche d’arbre ?

Rédigé le 24/04/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis