Faire appel à un plâtrier-plaquiste

Faire appel à un plâtrier-plaquiste

Le plâtrier-plaquiste est un artisan professionnel, qui intervient sur un chantier lorsque le gros œuvre est finalisé. Son travail est d’optimiser l’esthétisme des lieux et d’augmenter leur confort, étape suivie le chantier de maçonnerie. De l’aménagement, à l’isolation, en passant par la décoration : le plâtrier-plaquiste est susceptible de participer à tous ces travaux, qui concernent d’ailleurs aussi bien les sols que les cloisons, ou les plafonds.

La nature du travail d’un plâtrier-plaquiste


Ce professionnel des espaces intérieurs des logements peut par exemple s’occuper de la démolition d’ouvrages d’agencement, afin de rénover un bâtiment. Il est en mesure d’isoler les murs porteurs, de poser des plaques de plâtre, et de monter des cloisons. Le plâtrier-plaquiste participe aussi aux travaux de finition, en prenant à sa charge des opérations de restauration et de décoration des murs. Il peut notamment réhabiliter les moulures, ou installer des faux plafonds.
Le professionnel gâche dans un premier temps le plâtre, tout en le diluant dans l’eau, afin de préparer le support accueillant le travail du peintre. En effet, pour appliquer des produits de peinture, ou encore poser du papier peint, il est impératif que vos murs et autres cloisons ne présentent pas d’aspérités, et soient totalement lisses.

Le plâtrier-plaquiste intervient dans la pose des isolants thermiques, dresse des cloisons en briques plâtrières, et coule des chapes de béton. L’artisan se définit comme plaquiste à partir du moment où il propose et maîtrise l’installation de cloisons sèches, généralement prêtes à l’emploi. Notez que l’assemblage des plaques s’effectue par vissage sur une ossature métallique préalablement érigée.

Quelles sont les compétences attendues pour un plâtrier-plaquiste ?

Un plâtrier-plaquiste doit avant tout être capable de lire et d’interpréter un plan. La rapidité de séchage du plâtre l’oblige par ailleurs à développer des caractéristiques de réactivité et d’anticipation. Il doit donc être organisé, afin de mener avec succès les travaux entrepris. De même, l’application des enduits nécessite un travail minutieux, surtout s’il s’agit d’une opération définitive de décoration d’un mur. Enfin, pour être un bon plâtrier-plaquiste, il faut développer un certain sens de la précision, et disposer d’un certain esprit créatif.
Un plâtrier-plaquiste peut compléter sa formation pour se muer en staffeur-ornemaniste, c’est-à-dire avoir une spécialisation encore plus prononcée dans l’univers de la décoration. Il sera alors en mesure de créer des corniches, des motifs, des moulures, ou encore des rosaces ! Autre possibilité : stucateur. Ce métier consiste à concevoir des enduits décoratifs, nommés stucs, qui se composent de plâtres, de poussière de marbre ou de pierre, et de couleurs. A partir du plâtre, l’objectif est de créer des éléments imitant l’aspect des pierres naturelles ou des marbres.

Si vous souhaitez faire appel à un plâtrier-plaquiste de votre région pour évoquer ou démarrer vos projets de travaux, n’hésitez pas à parcourir la liste des membres du réseau Plus que Pro. Vous y dénicherez des artisans et des entreprises aux compétences et au savoir-faire reconnus, ravis de vous accompagner tout au long de vos démarches.

A lire également : Comment choisir les cloisons de sa maison ?

Rédigé le 29/04/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis