Comment aménager son balcon : réglementations, plantes, entretien

Comment aménager son balcon : réglementations, plantes, entretien

Quand on a un balcon, on a forcément envie de l’investir pour en créer un espace de vie qui corresponde à sa personnalité et ses habitudes. Mais en réalité, tout dépend le plus souvent des règlements de copropriété, qui définissent ce que l’on a le droit ou non de faire de son balcon ! Réglementations, plantes à installer et entretien : tout savoir sur l’aménagement du balcon.

Aménagement de balcon : les règles à respecter

La réglementation sur les aménagements de balcon est assez complexe pour l’usager car elle peut provenir de deux types de documents :

  • Le règlement intérieur de copropriété dans les immeubles ;
  • Les arrêtés municipaux pour les maisons individuelles.

Par exemple, il est impossible de transformer un balcon en véranda sans autorisation, que ce soit en copropriété ou en maison individuelle : dans le premier cas, il faudra l’autorisation de la totalité des copropriétaires en assemblée générale (autant dire que dans la plupart des cas, vos chances sont faibles), dans le deuxième cas, il faudra une autorisation de la mairie.
Concernant le linge que l’on met à sécher sur son balcon… il faut savoir que la plupart des municipalités l’interdit ! Les motifs invoqués sont l’hygiène et l’esthétique. Et même si aucun arrêté municipal ne l’interdit, il faut alors vérifier le règlement de copropriété, sachant que la plupart l’interdit également.
Concernant les plantes, les jardinières, les pots et l’aménagement de son balcon en jardin, c’est le règlement de copropriété qui déterminera ce que vous avez le droit de faire ou pas. En effet, de nombreux règlements intérieurs interdisent purement et simplement l’installation de plantes sur le balcon, au motif de l’unité esthétique de la façade… Il faut donc bien se renseigner !

Quelles plantes installer sur son balcon ?

Ainsi, si le règlement intérieur l’autorise, vous pouvez installer des jardinières suspendues sur les garde-corps et investir l’ensemble de votre balcon pour créer un véritable petit jardin suspendu en pleine ville !
Mais attention : il est important d’éviter certaines plantes grimpantes qui pourraient devenir envahissantes ou qui pourraient endommager le bâti ! Par exemple, si l’on peut légitimement rêver d’avoir un garde-corps habillé par une superbe glycine, c’est fortement déconseillé en copropriété ! La glycine, à terme, écrase le garde-corps et le détruit. En outre, elle attire les abeilles et les guêpes et est trop envahissante. Vigne vierge, bignone, lierre, passiflore et autres plantes autogrimpantes sont donc à bannir pour éviter les ennuis avec les voisins. En revanche, vous pouvez miser avec bonheur sur des rosiers grimpants et/ou des jasmins !
Pour le reste, toutes les plantes en pot pourront se plaire sur votre balcon, pour peu que vous les sélectionniez en fonction de votre exposition. Pensez également que vous pouvez vous créer un mini potager de balcon ou a minima installer des plantes aromatiques pour assaisonner vos plats cuisinés avec le fruit de votre travail !

Entretien du balcon : quelques conseils

Notons enfin que votre balcon doit être entretenu, non seulement à cause du règlement de copropriété, mais aussi pour garantir la pérennité des revêtements, crépi, enduits ou carrelage. Pour cela, pensez à récurer tous les 3 mois au moins, à la brosse, pour ôter les mousses et lichens qui auraient pu se former. Et pour optimiser votre travail, vous pouvez passer, sur le revêtement de sol comme sur les murs de votre balcon, des produits antifongiques et hydrofuges pour préserver longtemps le bâti.

A lire également : Comment aménager son balcon ?

Rédigé le 01/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis