acheter-un-terrain-a-construire-infos-et-conseils.jpg

Acheter un terrain à construire : infos et conseils

Il est tentant de faire construire sa maison plutôt que d’acheter de l’ancien et de le rénover : on crée l’espace de vie que l’on souhaite exactement et l’on est sûr de la performance thermique de son habitation. Mais pour cela, encore faut-il acheter au préalable un terrain à bâtir. Mais alors, il y a un grand nombre de points à vérifier, de pièges à éviter et de précautions à prendre. Acheter un terrain à bâtir : infos et conseils.

Le terrain est-il constructible ?


C’est évidemment la première question à se poser avant d’acheter un terrain pour construire : est-il constructible ? Pour vérifier cela, il faut simplement demander à la mairie concernée le Plan Local d’Urbanisme, PLU, qui remplace l’ancien Plan d’Occupation des Sols, POS. Ce PLU vous indiquera si le terrain est constructible.
Ensuite, le certificat d’urbanisme d’information est un document également très important. Fourni par la mairie, il indique quelle surface peut être bâtie sur le terrain, la hauteur maximale autorisée, la distance de voisinage, les droits de préemption, etc. C’est un document indispensable, en particulier quand on achète à des particuliers, qui ne sont pas soumis aux mêmes obligations que les professionnels (promoteurs, etc...).
Ce certificat vous renseignera également sur les servitudes, ce qui est très important !

Demandez le PPRNP !


Le plan de prévention des risques naturels est également très important. Séismes, incendies, inondations, effondrements de terrains, etc. : voilà autant de données que vous avez besoin de connaître avant de signer pour un terrain. Malgré les risques, vous pouvez bien sûr acheter, mais autant que ce soit en connaissance de cause.
Idéalement, il faut faire intervenir un bureau d’études géothermiques (quitte à impacter ce coût dans la négociation – compter 2 000€) pour procéder à une étude de sol.

Le bornage

De même, il faut savoir que le cadastre n’a aucune valeur juridique quant au bornage du terrain. Seul le bornage d’un géomètre-expert est valide et reconnu. Il est donc indispensable d’en faire intervenir un (à la charge du vendeur en général, mais pas forcément – compter 1 000€), en particulier quand on achète à des particuliers (quand on achète en lotissement, ce travail a déjà été fait et les terrains sont vendus déjà bornés en général).

La viabilisation


Si vous achetez en lotissement, la viabilisation est effectuée ou prévue. Mais si vous achetez à un particulier un terrain non viabilisé, il faut impérativement se renseigner auprès des différents fournisseurs ! Car selon la situation, le prix de la viabilisation (eau, gaz, électricité, tout à l’égout) peut varier, de 2 000€ à plus de 10 000€ ! Ce qui peut impacter considérablement la négociation : d’où l’importance de connaître ces informations avant de vous lancer.

Terrain à construire : isolé ou en lotissement ?


Sur ce point, impossible de vous conseiller : les deux solutions présentent leurs avantages et inconvénients. Avec un terrain isolé, vous êtes plus libre quant à la surface, vous n’êtes pas collé aux voisins et vous avez plus d’intimité. En contrepartie, il faudra procéder à beaucoup plus de vérifications et travaux avant de lancer la construction. En lotissement, vous êtes certes groupé avec plusieurs autres terrain et vous perdez en intimité, mais vous gagnez en confort et en convivialité.

A lire également : Faire construire sa maison : les 7 étapes à suivre

Rédigé le 06/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis