Quelles pièces de voiture doivent-elles être lubrifiées ?

La lubrification est essentielle pour éviter que les rouages de certaines pièces de votre véhicule ne se grippent et provoquent des dégâts. Afin de limiter l’usure par frottements, il est important d’huiler et de graisser son véhicule, sans attendre l’émergence de bruits suspects.

Les charnières des portières

Les portières de voiture sont des éléments évidemment très sollicités. Il faut être attentif à prendre soin régulièrement des charnières, pour éviter qu’à force d’être manœuvrées elles ne grincent.
Pour ce faire, nettoyez via un chiffon le cambouis des charnières, facilement localisables entre le véhicule et la porte. Déposez alors un produit dégrippant, en n’oubliant pas d’essuyer le surplus. Par pulvérisation, enduisez vos charnières d’huile classique, puis actionnez vos portes plusieurs fois d’affilé, afin que la répartition du lubrifiant se fasse sur l’ensemble du mécanisme.
Bon à savoir : le seul problème de grincement n’est pas automatiquement lié à un manque d’huile, mais peut provenir d’une gâche desserrée.

Les serrures des portières

Cette partie ne s’adresse qu’aux propriétaires de véhicules qui sont encore dotés de serrures à clef. Celles-ci doivent être graissées de façon régulière, en leur injectant une dose de graisse au graphite spécifique aux serrures.
Il suffit de pulvériser le produit via le trou de la serrure, en nettoyant le surplus, et en actionnant plusieurs fois la serrure.
Attention : n’effectuez jamais cette lubrification sur la serrure du Neiman, dont les contacts électriques seraient particulièrement endommagés par l’huile.
Huilez vos joints pour ne pas qu’ils se déforment
Les écarts thermiques provoquent une dégradation des différents joints de votre véhicule : pare-brise, vitres, portes. Avant qu’ils ne se craquèlent, songez à leur offrir une protection, telle que l’application d’une graisse au silicone.
Nettoyez les joints avec de l’eau, puis déposez le produit sur les joints, lorsque ceux-ci sont parfaitement secs. Afin d’éviter les débordements, munissez-vous d’un petit pinceau, et enlevez aussitôt l’excédent à l’aide d’un chiffon, avant de laisser sécher.

Les rails des sièges

Les sièges peuvent être réglables en fonction de votre position de conduite et de votre gabarit. Ce réglage s’effectue grâce à des rails, qu’il est utile de graisser, pour que la manœuvre demeure facile.
Reculez dès lors le siège au maximum pour dégager les rails, et nettoyez-les à l’aide d’un aspirateur. Étalez ensuite la graisse mécanique épaisse, vendue en pot, directement sur les rails. Retirez l’excédent, puis avancez et reculez le siège plusieurs fois d’affilée.

Et la batterie aussi

En réalité, le graissage concerne les cosses de la batterie, qui sont soumises à l’effet d’oxydation. A terme, le sulfate en dépôt gêne la circulation du courant électrique, créant de possibles pannes de démarrage.
Afin d’écarter ce processus néfaste pour le véhicule, appliquez une noix de graisse sur les cosses. Lubrifiez au passage les bornes qui se situent sous les cosses, et essuyez l’excédent. Si ce phénomène se renouvelle souvent, placez des rondelles anti-sulfate.

Prenez d’ailleurs l’habitude d’essuyer la partie supérieure de la batterie à l’aide d’un simple chiffon, l’objectif étant de réduire son autodécharge.

A lire également : Comment restaurer une voiture de collection ?

Rédigé le 09/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis