Les différents types de peinture murale

Les différents types de peinture murale

Parmi les produits commercialisés sur le marché, on dénombre trois types de peinture murale : peinture acrylique, peinture glycérophtalique, et peinture spécifique. Chaque famille de peinture murale se décline ensuite selon trois finitions distinctes : mate, brillante ou satinée. La combinaison de ces différents paramètres détermine le type de peinture murale à votre disposition.

La peinture glycérophtalique


Plus connu sous le nom de peintures à l’huile, ce type de produit apporte un cachet décoratif traditionnel. Outre sa solidité et sa grande résistance face aux conditions d’humidité et aux produits d’entretien, la peinture à l’huile a l’avantage d’être lessivable, l’eau ruisselant sur la surface, sans jamais l’imprégner ou la pénétrer.
Notez que l’huile de lin est le liant qui permet de souder les sels et les pigments contenus dans la peinture. Cette huile est d’ailleurs de plus en plus remplacée par une résine synthétique : la résine alkyde.
Moins utilisée aujourd’hui, la peinture glycérophtalique maintient un certain savoir-faire historique, et se révèle encore plus esthétique que l’actuelle peinture à l’eau. Néanmoins, face à la nécessité de réduire drastiquement les solvants et les odeurs, les fabricants de ce type de peinture murale ont encore des progrès à faire, y compris en termes de temps de séchage.

La peinture acrylique en phase aqueuse

Cette famille de produit est apparue sur le marché plus récemment, mais a rapidement conquis les professionnels comme les particuliers à travers ses divers avantages. La raison principale est qu’elle peut être appliquée sur quasiment tous les matériaux, grâce à la résine d’acrylique qui possède la propriété de se diluer dans l’eau.
Inodore, elle sèche également rapidement, tandis que les solvants sont peu présents, ce qui rend le produit plutôt en adéquation avec le respect des normes environnementales. Enfin, notez le côté pratique pour le nettoyage des outils qui ne réclame qu’un entretien à l’eau courante.
Au final, les peintures acryliques en phase aqueuse sont celles qui trustent les devantures des grandes enseignes, d’autant qu’elles sont les moins onéreuses.  Attention tout de même, car cette peinture murale n’est pas lessivable. Sa résistance aux produits ménagers est sommaire, surtout en comparaison avec la peinture à l’huile.

Les peintures dites spécifiques

Si les familles de peinture murale citées précédemment s’appliquent sur de nombreux supports, conçus aussi bien en plâtre, qu’en ciment, et autre béton, le bois et le métal requièrent une attention particulière.
En ce qui concerne le bois, ce matériau demande l’application de peintures spécifiques, adaptées à ses caractéristiques. Il nécessite généralement un traitement pour optimiser sa pérennité contre les agressions extérieures qu’elles soient d’ordre climatique (rayons UV, intempéries, gel, etc.), ou biologique (bactéries, insectes, etc.). Esthétiquement, des lasures garantissent son embellissement.
Enfin, sachez que d’autres peintures spécifiques permettent aux artisans peintres décorateurs d’obtenir des résultats plus complexes, tels que du faux bois, du faux marbre, ou des trompes l’œil.

Afin d’obtenir tous les renseignements nécessaires, songez à contacter des professionnels sérieux et compétents de votre région, en consultant l’annuaire du réseau Plus que Pro.

A lire également : Zoom sur les peintures spécifiques pour façades et crépis

Rédigé le 30/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis