Nez de marche : principe et matériaux

Nez de marche : principe et matériaux

Étrange appellation pour cet élément d’un escalier, le nez de marche n’est autre que l’extrémité de la marche qui surplombe la suivante, juste au-dessus de la contremarche. Permettant de protéger la marche tout autant que les usagers, le nez de marche a aussi une fonction esthétique et est bien souvent arrondi ou mouluré. Détail de ses fonctionnalités, contraintes spécifiques pour les ERP et différents matériaux disponibles : sachez tout sur le nez de marche avec Plus Que Pro !

Nez de marche : protéger le revêtement… et les usagers !

Décoratifs, les nez de marche, à l’origine, permettent, sur les escaliers en bois, d’assurer l’assemblage de la marche et de la contremarche de manière esthétique : la contremarche vient s’emboîter dans la marche supérieure juste derrière le nez de marche.
Ainsi, le nez de marche est, au départ, un élément constitutif de l’escalier, en bois en particulier, et fait partie intégrante de la marche. Cependant, avec l’arrivée des escaliers en béton, destinés à être recouvert d’un revêtement quelconque (carrelage, lino, moquette, etc.), les nez de marche sont désormais des éléments à part, à venir fixer sur les marches.

Ainsi, dans les escaliers modernes, et en particulier les escaliers béton, les nez de marche ont plusieurs utilités :
  • Esthétique : ils « terminent » la marche, lui apportant la touche finale ;
  • Ils protègent le revêtement en assurant la finition de la marche ;
  • Quand ils sont antidérapants, lumineux ou équipés de bandes réfléchissantes, ils assurent la sécurité des usagers des escaliers.
Par exemple, dans les ERP, les nez de marche doivent être rugueux et équipés de bandes colorées vives pour garantir l’accessibilité de l’établissement.

Les matériaux et types de pose pour le nez de marche

Les types de pose des nez de marche dépendent plus ou moins directement des matériaux utilisés pour l’escalier. En outre, il est à noter que, pour un escalier en bois comme pour un escalier en carrelage, le nez de marche peut être intégré au revêtement : dans ce cas, c’est la marche elle-même qui est finie de manière à créer un nez de marche esthétique (par exemple, pour du carrelage, on choisira des carreaux moulurés pour réaliser le nez de marche, dans le cas où la contremarche n’est pas carrelée).
  • Escalier bois : on utilise généralement des nez de marche en bois, à coller ou visser sur la marche ;
  • Escalier carrelage : on utilise des nez de marche en carrelage, en PVC ou en métal, à coller, visser ou encastrer. Dans ce dernier cas, le nez de marche sera collé sur le support avant de coller le carrelage de revêtement de la marche ;
  • Autres matériaux : bois, PVC, métal, tous les matériaux peuvent être utilisés. Les nez de marche seront alors généralement vissés ou collés aux marches.

Vous l’aurez compris, le choix du matériau et de la pose du nez de marche dépendront d’une part du matériau de l’escalier lui-même et d’autre part de l’esthétique finale que vous voulez donner à votre escalier. Voilà pourquoi nous vous conseillons de discuter de votre projet d’escalier avec un professionnel pour obtenir les meilleures solutions.
Avec Plus Que pro, vous pouvez sélectionner un artisan proche de chez vous, engagé dans une démarche qualité et recommandé par ses clients via notre système d’avis vérifiés ISO 9001.

A lire également : Quels critères prendre en compte pour choisir son escalier ?

Rédigé le 31/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis