Avantages et inconvénients du néon

Avantages et inconvénients du néon

Le néon fait partie de la famille des ampoules électriques, au même titre que l’ampoule à incandescence, la LED, ou encore l’ampoule basse consommation. Inventée en 1910 par le physicien et chimiste français, Georges Claude, la lampe néon est en réalité un cas particulier de lampe à décharge.

Le néon, une lampe à décharge


Qu’est ce qu’une lampe à décharge ? Il s’agit d’une lampe électrique dotée d’une ampoule ou d’un tube conçu en verre. A l’intérieur se trouve prisonnier un gaz ou de la vapeur métallique, à plus ou moins forte pression. Un courant électrique parcourt l’ampoule et le tube à travers le gaz, ce qui provoque une conversion de l’électricité en photons : la lumière apparaît.
L’émission de cette lumière s’effectue via le principe de luminescence. Sa couleur provient du gaz, qui emplit le tube ou l’ampoule. Ainsi, le gaz néon offre une jolie couleur rouge. A titre informatif, le bleu est créé par la présence de mercure, qui génère une grande quantité d’ultraviolets, alors que le violet provient de l’argon. Le jaune éclatant est obtenu par le sodium, qui, mélangé avec le néon, permet d’émettre un coloris orangé. Enfin, le xénon garantit un éclairage blanc très soutenu, dispositif que l’on retrouve notamment dans l’éclairage automobile.

Principe de fonctionnement du néon


La production d’un éclairage au néon utilise les propriétés des molécules de ces gaz métalliques. Celles-ci ont la capacité à s’ioniser quand un différentiel de potentiel est activé entre les électrodes d’une lampe. Ce processus provoque une agitation des électrons, particules chargées négativement, qui sont donc attirés naturellement par l’électrode positive (la cathode). Inversement, les ions positifs se dirigent vers l’électrode négative (l’anode).
La création d’une différence de potentiel entraine un flux des électrons. Ceux-ci se croisent et s’entrechoquent avec les électrons contenus par les gaz métalliques. Les collisions détournent les électrons de leur orbite naturelle. Pour y revenir, ils émettent automatiquement un photon, qui se traduit par une longueur d’onde, donc par l’observation d’une couleur correspondante dans le spectre visible.
Pour faire fonctionner de manière correcte un néon, il est nécessaire que l’équipement contienne deux dispositifs électroniques : le ballast, et le starter. Leur fonction est multiple, puisqu’ils servent à préchauffer les électrodes du tube pour obtenir la différence de potentiel qui générera le flux des électrons. Mais ils permettent aussi de contrôler et de stabiliser l’intensité du courant électrique, parcourant l’ampoule ou le tube.

Eclairage néon, des avantages et des inconvénients


Moins prisé qu’il y a quelques décennies, l’éclairage néon revient en force sur le marché grâce au confort lumineux amélioré qu’il apporte, comparativement à un éclairage classique.
Comme précisé précédemment, le néon offre une gamme de couleurs intenses assez importante, ce qui en fait un élément de décoration d’intérieur comme d’extérieur particulièrement pertinent.
En termes de consommation électrique, il faut noter que le néon est moins énergivore que les ampoules à incandescence.
Enfin, côté négatif, on relève les célèbres grésillements et autres effets de stroboscope pas toujours très agréables.

Rédigé le 01/06/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis