Bien choisir sa clôture : PVC, bois, pierres, béton ?

Bien choisir sa clôture : PVC, bois, pierres, béton ?

Vous venez d’acquérir une maison et vous souhaitez installer une clôture ? Le choix du matériau est prépondérant selon vos attentes et selon votre budget. Simple grillage ? Ouvrage de maçonnerie ? Retour sur les différents matériaux envisageables.

Une clôture en PVC


Le PVC dispose sans conteste du meilleur rapport qualité/prix du marché. Pratique à installer, il ne nécessite pas d’entretien. Néanmoins, l’aspect esthétique n’est pas toujours au rendez-vous, tandis qu’il concède une certaine fragilité à l’usage.

Une clôture grillagé-acier


Ce matériau est plutôt répandu, notamment parce que le grillage est simple à dérouler et à poser (structure grillage/piquets), et qu’il s’avère surtout bon marché. Comptez aux alentours de 1,5 €/m. Par contre, il demeure encore inesthétique, assez banal, et son rôle de barrière de protection n’est guère exceptionnel.

Une clôture béton


L’ouvrage en béton a évidemment l’avantage d’être durable et solide. Le béton est également utile pour des structures mixtes, et, si son esthétisme n’est pas de grande qualité, il est possible de créer une imitation de produits de qualité, reprenant l’image, par exemple, des palissades en bois. Notez que sa pose délicate requiert quelques connaissances, et un outillage spécifique. Ajoutons que le béton n’est pas un matériau écologique.

Une clôture en aluminium

L’aluminium dispose d’atouts indéniables, à commencer par le fait qu’il ne rouille pas, qu’il ne réclame pas d’entretien, et qu’il est 100 % recyclable. Les récentes innovations techniques en font d’ailleurs un matériau d’avenir. Certes, il est largement plus onéreux que le PVC, mais l’aluminium offre de multiples possibilités en termes de finitions et de coloris, pour une meilleure personnalisation de votre clôture.

Une clôture en bois


Le bois est un matériau toujours plébiscité pour son authenticité, et pour son intégration idéale dans un milieu extérieur, naturel et végétal. Plutôt accessible financièrement, le bois a tout de même un défaut de taille : son entretien. Néanmoins, les récentes évolutions permettent de réduire cette opération à l’application d’une à deux couches de lasure chaque année. Dans le cas où le bois n’a pas de couche de vernis, le décapage est inutile.

Une clôture en fer forgé


L’option du fer forgé est intéressante pour la solidité que ce matériau développe. Pour un budget modeste, il faudra orienter votre sélection vers des clôtures en série, le « sur mesure » étant plus cher. Attention, un entretien une fois tous les deux ou quatre années est impératif, afin de lutter contre le processus de corrosion.

Une clôture en pierre


La pierre naturelle continue d’avoir du succès, y compris pour l’installation d’une clôture. Elle est notamment prisée pour sa noblesse, et le fait qu’elle s’intègre admirablement dans le paysage. Cependant, le budget a tendance à exploser, d’autant que le chantier peut rapidement s’avérer gigantesque.

Une clôture en végétation


Bon marché, totalement écolo, et plutôt esthétique, un mur végétal est une alternative tout à fait crédible. Ce type de clôture nécessite néanmoins un entretien, notamment la taille à prendre en compte dans votre choix.

A lire également : Bien choisir la clôture de sa terrasse



Rédigé le 12/06/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis