Bien tondre sa pelouse : nos conseils

Bien tondre sa pelouse : nos conseils

La tonte d’une pelouse présente un lien direct avec la qualité de la pelouse. Il est donc important de connaître toutes les astuces pour que cette opération soit faite correctement. Outre la qualité intrinsèque des brins d’herbes semés, la hauteur de tonte est un facteur essentiel.

La question de la hauteur de la pelouse


La hauteur de tonte est un élément important pour la bonne santé de votre gazon. Sachez qu’une pelouse rase, d’une hauteur allant de 2 à 3 cm, rappelle sans conteste les merveilleux greens des terrains de golf, mais reste fragile, car sensible au piétinement. Pour pouvoir évoluer sur votre pelouse, privilégiez une tonte laissant une hauteur de 4 à 5 cm, au minimum.
Bon à savoir : si les espaces gazonnés de votre jardin bénéficient de zones d’ombres assez longues dans la journée, n’hésitez pas à laisser une hauteur plus élevée que pour des zones ensoleillées.
En ce qui concerne justement l’humidité des lieux, mieux vaut passer la tondeuse sur une pelouse plutôt sèche. Cette astuce évite d’arracher l’herbe et d’obstruer de manière inutile le bac de ramassage, d’autant que le mulching, technique de tonte sans ramassage, est un procédé peu efficace sur un sol herbeux mouillé.

Eclairage sur la technique de tonte à appliquer

D’un point de vue technique, la tonte de la pelouse sera plus efficace si vous passez votre tondeuse en bandes parallèles sur la longueur du terrain. Le but est de recouvrir de quelques centimètres à peine la bande précédente en repassant.
Si votre jardin comporte des massifs de fleurs, une allée, ou des arbustes et des arbres, songez à commencer à tondre autour de ces éléments. Vous obtiendrez au final un aspect esthétique plus agréable visuellement.
Si votre terrain est en pente, opérez de haut en bas et de bas en haut, mais ne faites pas de trajectoires traverses, ce qui augmente les risques que la tondeuse bascule.
Bon à savoir : n’oubliez pas de vous habiller en conséquence en bannissant les vêtements amples, considérés comme gênants, et potentiellement plus dangereux, puisque pouvant s’emmêler dans les poignées, voire dans la lame de tonte. Coté protection : vêtez-vous d’un pantalon, de chaussures fermées, si possible de bottes en caoutchouc.

Tondre sa pelouse : quelle fréquence ?

La fréquence de tonte dépend évidemment de la saison, et donc de la vitesse de pousse de votre pelouse. A ce titre, le printemps constitue la période la plus dynamique. Il est possible que la tondeuse soit de sortie une fois par semaine. A ce rythme, il est impératif de respecter la règle de tonte : ne pas couper plus d’un tiers de la hauteur des brins d’herbe.
La période estivale est celle offrant des températures les plus élevées. Il ne faut pas agresser votre pelouse, et espacez les tontes, en laissant une hauteur de gazon plus haute qu’à l’accoutumée (5 à 6 cm). En automne, et en hiver, la tonte constitue avant tout un entretien sommaire, à nuancer toutefois en fonction des climats régionaux.   


Rédigé le 15/06/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis