Électricité : sécuriser sa salle de bains

Électricité : sécuriser sa salle de bains

On le sait tous depuis l’école primaire au moins : eau et électricité ne font pas exactement bon ménage. Dès lors, il est impératif de veiller à ce que l’installation électrique de la salle de bains ou de la salle d’eau respecte les normes électriques. Liaison équipotentielle, volumes de sécurité, normes : le point sur les bases à savoir pour sécuriser sa salle de bains.

Electricité de salle de bains : les règles de base


La première chose à savoir concernant l’installation électrique de la salle de bains ou de la salle d’eau est que tous les circuits doivent être équipés d’un disjoncteur différentiel de 30 mA situé dans le tableau.
En outre, il faut savoir que l’on décompose les salles d’eau selon 4 volumes.

  • Volume 0 : le volume occupé par le receveur de douche ou la baignoire
  • Volume 1 : volume incluant le volume 0 et montant à 2,25 m au-dessus du niveau bas du volume 0
  • Volume 2 : volume incluant le volume 1, montant à 3 m de haut et plus large de 60 cm par rapport au volume 1
  • Volume 3 : le volume situé au-delà du volume 2 et jusqu’à 2,4 m au sol de ce volume, dont la hauteur est limitée à 2,25 m


Si la compréhension de ces volumes est importante, c’est parce qu’ils déterminent où vous pouvez installer vos équipements.

Ainsi :

  • Un lave-linge ne peut être installé en volume 0, 1 ou 2, mais seulement en volume 3, et doit être relié à la terre ;
  • Un appareil de chauffage répond aux mêmes exigences ;
  • Les appareils d’éclairage répondent aux mêmes exigences, sauf s’ils sont dotés d’une double isolation (on pense notamment aux spots étanches encastrés dans le plafond, par exemple, au-dessus de la baignoire ou la douche). Dans ce cas, ils peuvent alors être installés en zone 2 ;
  • Un chauffe-eau instantané ou un chauffe-eau à accumulation doivent être reliés à la terre et peuvent être installés dès la zone 1 ;
  • Interrupteurs, transformateurs de séparation et boîtes de connexion doivent être installés en zone 3 ;

Une prise rasoir, protégée par un transformateur de séparation, peut être installée en zone 2.

N.B. : on appelle liaison équipotentielle le fait de relier les appareils électriques ayant une carcasse métallique à la terre de l’installation.

Concernant les protections électriques

De nombreux appareils électriques disposent d’une protection étanche de degré variable. Plus le volume présente de risques et plus la protection devra être élevée. Ainsi, ne peuvent être installés :

  • En volume 0 que des installations avec un indice de protection IPX7 ;
  • En volume 1 et 2 que des installations avec un indice de protection IPX4.


Si vous avez le moindre doute sur l’installation électrique de votre salle de bains ou de votre salle d’eau, il est impératif de solliciter l’expertise d’un artisan électricien, seul à même de vous garantir une sécurité optimale. Avec Plus Que Pro, choisissez l’entreprise proche de chez vous la mieux notée par ses clients !

Rédigé le 11/07/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis