Style de meubles à différentes époques

Gothique, Louis XIV, Empire : l'évolution des styles de meubles en France

L’évolution des styles de meubles en France s’est adaptée aux usages, aux goûts et aux techniques des époques. Revenons ensemble sur les styles les plus connus.

Le gothique pour le Moyen-âge  

A cette époque, les meubles sont assez rares, même si les choses évoluent avec l’émergence de la menuiserie. Le mobilier est massif et rustique, grâce aux assemblages à base de tenons et de mortaises, puis de fer forgé.
C’est l’ornementation des meubles qui s’inscrit dans la lignée architecturale gothique, symbolisée par les arcs brisés, les drapés, les rinceaux et autres fenestrages. Ce style de meubles concerne essentiellement des coffres, des fauteuils, mais également des lits, des armoires, et des tables.
Avec la sédentarisation des Français, l’habitation réclame plus de meubles, d’où le constat d’une certaine diversification. Le bois utilisé est directement prélevé dans les régions de résidence, le sapin et le chêne étant les deux essences les plus sollicitées. Le métal est surtout sélectionné pour les ferrures, alors que le mobilier est recouvert de cuir, d’étoffes, pouvant parfois être peint.

De la Renaissance au style Louis XIV

La Renaissance italienne a un impact direct sur le style des meubles, avec l’apparition par exemple du buffet Henri II, équipé de colonnes, de pilastres, d’arabesques décoratives ou encore de figures en médaillons.
Les ébénistes de l’époque délaissent la technique par tenons et mortaises pour privilégier des assemblages à queue d’aronde ou par coupe d’onglets. Le but est de dissimuler justement les assemblages et les ferrures. Le noyer et le placage marbre diversifient l’offre des matériaux.
Les ornements demeurent géométriques, tandis que les grandes corniches et les piétements solides restent de rigueur. Les cabinets et les armoires voient le jour à la fin du XVIIème siècle. L’époque Louis XIII est symbolisée par la technique du tournage en chapelets, en balustre, en spirale ou torsadée.
Quant au style Louis XIV, il s’appuie sur un mobilier polyvalent, dont la console et la commode. L’opulence argentée ou dorée est de mise, tout comme les draperies sur les lits. Le style Louis XIV opte ainsi pour plus de mouvement, délaissant le style massif Louis XIII.
L’emblème du roi soleil est omniprésent, et les motifs décoratifs empruntent largement à la mythologie, la faune et la flore. Cannelures, feuillages et coquillages accompagnent volontiers les pieds de meubles.

Du style Louis XV au style Louis XVI

Le style Louis XV se distingue par un état d’esprit plus baroque ou plus oriental. La fantaisie et la légèreté sont les maîtres mots. Le mobilier se pare de lignes galbées. Naissent à cette période les bureaux de pente, les canapés et les secrétaires à rouleaux. Les bras des fauteuils sont positionnés en retrait afin que les dames puissent s’asseoir sans être gênées par leur robe à panier.
Les spirales et les enroulements constituent le style rocaille très caractéristique, alors que l’ornementation végétale se substitue aux ornementations humaine ou animale. La soie recouvre les sièges et la présence des dorures s’estompe au profit du vernis.
Le style Louis XVI s’accompagne d’un retour à la sobriété et aux lignes droites. Les pieds en S sont abandonnés, et les motifs géométriques permettent le retour en force des cannelures et du tournage. Les incrustations en porcelaine deviennent la norme.

Les styles du XIXème siècle

Si la période révolutionnaire écarte toute référence à la royauté, le style Empire se singularise par son austérité : surfaces planes, angles droits, symétrie des proportions… Les symboles sont la couronne de laurier, l’aigle, l’abeille ou encore le N de Napoléon.
La Restauration impose le retour des emblèmes de la royauté. C’est l’apparition des cols de cygnes en tant que support des plateaux et des accotoirs de sièges. La fabrication manufacturée issue de la révolution industrielle propose de meubles en bois sombres, notamment le rotin. Le mobilier est également masqué par des capitonnages de tissu (indiscret, pouf, confident, borne).
Enfin, le style Napoléon III, ou Seconde Empire, s’inspire beaucoup de l’Extrême-Orient, réinterprétant au passage l’ornementation ostentatoire des styles précédents.

Vous avez un projet en matière de création de meubles ?

Faites appel à nos menuisiers situés près de chez vous. N'hésitez pas à les consulter pour un devis gratuit !

Rédigé le 12/07/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis