Ce qu'il faut savoir avant de démolir un mur porteur

Ce qu'il faut savoir avant de démolir un mur porteur

Les murs porteurs ont pour fonction de soutenir la charpente et le plancher de l’habitation. Certains projets, tels que l’ouverture d’une pièce de vie, le gain d’espace, ou l’installation d’une porte-fenêtre, peuvent nécessiter la démolition d’un mur porteur. Etant donné son rôle, il est impératif de respecter certaines règles.

Les démarches à effectuer avant les travaux  

Dans le cas d’une maison individuelle, vous devez faire une déclaration de travaux auprès des services compétents de votre commune de résidence. Cette obligation est renforcée si le mur porteur coïncide à la façade de votre logement, pouvant en modifier l’apparence extérieure. Vous devez ensuite contacter une entreprise de démolition experte, et solliciter l’avis d’un Bureau d’Etudes Techniques (BET) pour accord de faisabilité.

Dans le cas d’un logement en copropriété, vous devez monter un dossier comportant les devis des artisans professionnels contactés, de l’architecte de l’immeuble, ainsi que du BET. Chaque acteur doit venir sur place afin que vous lui expliquiez votre projet. Si le mur est mitoyen, un état des lieux contradictoire, généralement confié à un huissier, complétera le dossier. Ce document vous permet d’éviter les soucis avec votre voisinage. Enfin, ce rapport est étudié par le syndic de la copropriété, qui validera ou non votre projet.

Le rôle de l’architecte et du BET

Votre projet de démolition d’un mur porteur est susceptible d’avoir un impact sur l’habitation. Pour éviter de fâcheuses conséquences, seul un architecte habilité a la capacité de juger la crédibilité du projet. L’architecte professionnel vous permet également d’avoir des directives sur les éléments à remplacer et les solutions à mettre en place.
Le BET est un intervenant qui définit la procédure à suivre en termes d’ouverture et de dépose du mur porteur. Grâce à des calculs précis, il désigne le type d’élément de soutien le mieux approprié à installer pour optimiser le résultat final des travaux.

Démolition d’un mur porteur : on ne casse pas, on découpe !

Inutile de vous lancer tête baissée à coups de masse pour abattre votre mur porteur. Sachez que la technique pour le démolir est de le scier en effectuant une découpe précise. L’opération doit garantir le maintien du mur restant par la pose d’étais.
Parmi les techniques d’étayage possibles, celle de la poutrelle sur sommiers est prisée pour des ouvertures modestes, ne dépassant par 80 à 100 cm en largeur. La charge des étais est répartie entre le plafond et le sol via des poutrelles métalliques.
La technique du portique est assez semblable, puisqu’il s’agit d’établir un jambage entre deux poutrelles, maintenues au sol et reliées entre elles. Dans cet exemple, la charge est distribuée sur chacun des deux poutres, ce qui est idéal pour des ouvertures atteignant 2,50 m.

Si vos travaux sont de plus grande ampleur, mieux vaut miser sur la technique des deux demi-poutres, incluant la réalisation de saignées et l’insertion de poutrelles disposées sur un jambage.

Cependant, démolir un mur porteur réclame une vigilance accrue, d’où l’intérêt de faire appel à un professionnel de votre région appartenant au réseau Plus que Pro, pour un travail de qualité, en toute sécurité.

Rédigé le 13/07/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis