Qu'est-ce qu'une véranda biologique ou bioclimatique ?

Qu'est-ce qu'une véranda biologique ou bioclimatique ?

Ecologique et économique, la véranda bioclimatique, appelée également véranda biologique, a pour vocation de réguler la température de la totalité de l’habitation. Son principe est similaire au processus d’effet de serre. L’équipement capte la chaleur pour la restituer et la diffuser à l’intérieur du logement.

Fonctionnement d’une véranda bioclimatique

La véranda bioclimatique est avant tout conçue en verre, matériau qui a l’avantage d’emmagasiner de manière naturelle la chaleur (coefficient de transmission lumineuse élevé). L’équipement se compose donc automatiquement de la plus grande surface vitrée possible. Le but : capter un maximum d’énergie thermique fournie par les rayons solaires.

La véranda biologique s’installe de façon attenante à un mur résistant de la maison, à forte inertie, afin que le transfert de chaleur accumulée tout au long de la journée puisse se faire vers l’intérieur du logement. Toutefois, distribuer correctement cette source de chaleur dans toutes les pièces de vie implique de disposer d’un système de ventilation efficace.
Notez que le verre capte la chaleur des rayons du soleil, y compris en période hivernale, ou dans des régions faiblement ensoleillées. Le processus fait que le mur attenant va diffuser la chaleur durant les heures les plus fraîches, pendant la nuit par exemple, ou encore en soirée.

Outre l’aspect écologique à travers l’utilisation de sources naturelles d’énergie solaire, l’impact économique est réel, puisque les dépenses liées aux factures de chauffage diminuent, ce qui rentabilise la véranda bioclimatique à terme.

Véranda bioclimatique : quels sont les modèles existants à privilégier ?

Les modèles de véranda bioclimatique se déclinent surtout en fonction d’un paramètre : la nature du matériau la constituant. Le choix du verre est par exemple déterminant. Sachez que les vitres à isolation thermique renforcée présentent sans conteste un niveau de performance plus élevé que le double vitrage classique. Pour viser une efficacité encore plus accrue, préférez le vitrage à contrôle solaire.
Une véranda biologique peut également associée au verre d’autres matériaux, tels que le bois, l’aluminium, ou le fer forgé. Chacun apporte ses atouts à l’image du cachet authentique et naturel du bois, ou l’élégance et la légèreté de l’aluminium.

Véranda bioclimatique : à savoir

Afin d’apprécier l’apport d’une véranda biologique, il est impératif que sa surface vitrée atteigne au moins 20 m², et que son installation se fasse sur la façade sud (plein soleil) de votre habitation.
Rappelons aussi que sans un système de ventilation convenable, sous l’effet de serre, la véranda devient vitre étouffante. Cette ventilation est composée d’un aérateur statique ou dynamique, et d’un extracteur, dont les caractéristiques techniques se calculent via leur capacité d’air traité (en m3/h). Vérifiez aussi le niveau d’étanchéité du dispositif.

L’intégration de rideaux et de stores peuvent à ce titre avoir une fonction bénéfique, à moins que votre équipement ne dispose d’une ouverture vers l’extérieur pour aérer l’espace.
En termes de coût, une véranda bioclimatique est assez onéreuse, avec des prix d’achat allant jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Pour limiter les frais, songez à comparer les devis détaillés de professionnels, membres du réseau Plus que Pro.

A lire également : 5 conseils pour bien choisir sa toiture de véranda

Rédigé le 27/07/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis