En quoi consiste un prêt relais ?

En quoi consiste un prêt relais ?

La grande majorité des Français achète son habitation principale grâce au crédit immobilier. Souple et pratique, ce dernier permet d’acheter relativement facilement, en adaptant ses mensualités à ses capacités de remboursement. Mais que se passe-t-il quand on veut changer d’habitation alors qu’on a déjà un prêt immobilier ? C’est là qu’intervient le prêt relais qui, comme son nom l’indique, permet de faire le relais entre l’ancien prêt, et un nouveau prêt, pour une nouvelle maison ou un nouvel appartement. Explications.

Vendre pour acheter : une problématique complexe

La plupart des foyers propriétaires de leur habitation ne peuvent pas acheter un nouveau bien sans avoir vendu le précédent. Et pour cause : les fonds obtenus par la vente du premier bien sont généralement indispensable pour acheter le nouveau bien. C’est d’ailleurs le cas pour 40 % des acquéreurs aujourd’hui en France !
Pire : faire coïncider les dates de vente et d’achat est bien souvent mission impossible. Dès lors, il est généralement indispensable de vivre en location pendant quelques mois, en particulier quand le nouveau bien demande des travaux de rénovation.
Et c’est là que le prêt relais peut sauver la mise.
En effet, le principe du prêt relais est relativement simple : un organisme bancaire vous « avance » une partie de la somme que vous espérez obtenir de la vente de votre bien immobilier pour vous permettre d’acheter un nouveau bien, en vous laissant le temps de vendre le précédent.

Les caractéristiques du prêt relais

Dans les faits, la banque ne vous « avancera » en moyenne qu'entre 50 % et 80 % de la valeur de votre bien. Cela protège l’organisme financier et vous protège également : en cas de besoin, vous pouvez alors baisser le prix de vente sans risque de vous retrouver encore plus endetté.
Le prêt relais est un prêt de transition à court terme : il va de quelques semaines à quelques mois sans jamais dépasser 2 ans (24 mois).

Il existe fondamentalement trois types de prêts relais :

  • Le prêt relais sec : tant que le premier bien n’est pas vendu, vous ne remboursez que des petites mensualités composées exclusivement des intérêts du prêt. Le capital est alors remboursé à l’issue de la vente du premier bien.
  • Le prêt relais adossé : quand le montant « avancé » par la banque avec le prêt relais ne suffit pas à acheter le nouveau bien immobilier, ce dernier est associé avec un prêt immobilier classique. Dans ce cas, non seulement vous remboursez les intérêts du prêt relais, mais en plus vous remboursez les mensualités « normales » du prêt classique.
  • Le prêt relais en franchise totale : avec la franchise totale, tant que le premier bien n’est pas vendu, vous ne remboursez absolument rien concernant le prêt relais. Vous remboursez en revanche la totalité (capital, intérêts et frais afférents) du prêt relais à l’issue de la période déterminée par le contrat.

Pratique, souple et performant, le prêt relais est néanmoins une solution qui exige que vous soyez sûr de vendre votre bien immobilier ! Il faut donc peser toutes les options.

Si vous souhaitez envisager un prêt relais, n’hésitez pas à en discuter avec nos prestataires financiers Plus que PRO proches de chez vous pour évaluer la pertinence d’un tel montage et obtenir les meilleures conditions.

Rédigé le 30/07/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis