Stage de récupération de points

Permis à points : comment se déroule un stage de récupération de points ?

Depuis l’instauration du permis à points, personne n’est à l’abri de voir son total de points fondre comme neige au soleil, y compris à cause d’infractions minimes en apparence. Pour rappel, les simples faits de rouler à 55 km/h au lieu de 50 km/h, ou de chevaucher une ligne continue, entrainent le retrait d’1 point. S’il est possible de récupérer les points perdus en étant vigilant dans la durée, il existe une solution pour accélérer le processus : faire un stage.

Stage de récupération de points : intérêt et déroulement

Le stage de récupération de points se structure autour de deux thématiques : sensibiliser le chauffeur à la question de la sécurité routière, et faire un rappel du code de la route, incluant, selon certaines formules, des exercices pratiques sur une piste.

Concrètement, le stage se déroule sur deux journées, la formation permettant à l’arrivée de récupérer jusqu’à 4 points, soit un tiers du capital maximal fixé pour un permis de conduire.

L’organisation de ces stages de sensibilisation est pilotée par des centres ayant reçu l’agrément de la part des autorités publiques compétentes. Il peut s’agir aussi bien d’une auto-école que d’un centre de formation, ou bien d’une entreprise spécialisée dans cette prestation.

Perte de points ou stage : il est parfois possible de choisir !

Face aux désagréments que la perte de points peut provoquer pour certains, notamment les personnes qui ont besoin impérativement de prendre le volant pour se rendre à leur travail (ou pour en chercher un !), certains départements proposent aux fautifs de troquer leurs points perdus contre un stage.

Attention, cette proposition n’est pas envisageable dans tous les départements. De plus, avant d’être validés, les dossiers des contrevenants passent devant la commission d’infraction. Si l’accord est obtenu, le chauffeur peut choisir entre faire un stage de récupération des points, ou perdre des points.

Bon à savoir : Veuillez noter que, quelle que soit la décision prise, l’amende est par contre maintenue.

Stage de sensibilisation : quand et comment s’inscrire ?

La solution consistant à effectuer un stage de récupération de points est proposée aux automobilistes ne possédant plus, au maximum, que 6 points sur leur permis de conduire. Cette formule est également envisageable pour les chauffeurs révélant une conduite à risque répétée.

Lorsqu’un automobiliste passe sous la limite des 7 points (ou, dans le cadre du permis probatoire, commet une infraction lui retirant 3 points ou plus sur son permis), il reçoit la lettre 48M de la part du ministère de l’Intérieur. A partir de la réception de ce courrier, il dispose de 4 mois pour s’inscrire à un stage.

Pour l’inscription, il suffit de se renseigner sur les centres agréés en contactant la préfecture. Il est possible de s’inscrire auprès d’un centre agréé situé n’importe où en France.

Comptez un coût à l’inscription avoisinant 250 €, mais, à des fins comparatives, songez à solliciter des informations auprès des professionnels qui appartiennent au réseau Plus que Pro.

À lire également : Comment choisir une bonne auto-école ?

Rédigé le 04/08/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis