Bien choisir son détecteur de fumées (DAAF)

Bien choisir son détecteur de fumées (DAAF)

L’installation d’un détecteur de fumées est désormais obligatoire depuis 2015. Son rôle est d’avertir les habitants en cas de fumées présentes dans le logement, fumées susceptibles d’indiquer le départ d’un incendie. Son utilité se révèle particulièrement efficace, lorsque les résidents dorment, ou sont absents de leur domicile.

Les différentes modèles de détecteur de fumée

Le premier modèle est le DAAF, qui signifie détecteur avertisseur autonome de fumée. Il est très simple à installer, son fonctionnement étant assuré par des piles. Sachez à ce titre que les piles lithium ont l’avantage d’avoir une durée de vie d’environ une dizaine d’années, contre à peine deux ans pour les piles alcalines. Lorsque vos piles doivent être changées, un bruit spécifique est émis afin de vous prévenir.

Autre possibilité : le détecteur de fumée sur secteur. Par définition, ce modèle se branche sur le secteur, mais intègre une pile alcaline qui prend le relais du secteur en cas de panne électrique, ou si vous coupez le courant quand vous partez en vacances.

Enfin, il existe également un détecteur dit interconnectable, autonome ou branché sur secteur. Celui-ci est relié via des fils électriques ou des ondes radio à d’autres détecteurs de fumée, tissant ainsi un réseau, ce qui permet de couvrir l’ensemble du logement.

Positionner le détecteur de fumée à bon escient

L’appareil doit obligatoirement être installé en haut des murs ou au plafond, la fumée se répandant d’abord en hauteur. Si votre logement possède plusieurs étages, il est recommandé d’en positionner un à chaque niveau, y compris dans le sous-sol.

Si vous ne savez pas où l’installer, sachez que les pièces à privilégier sont les chambres, soit le lieu où l’on dort, les escaliers, soit le lieu généralement exigu propice à la propagation du feu, et les pièces contenant des appareils électriques comme le salon.

L’emplacement à éviter reste la salle de bains, car les vapeurs d’eau risquent de déclencher systématiquement le détecteur. De même, ne le posez pas dans les angles entre le plafond et le mur, car l’air n’y circule que très peu. Laissez un espace d’au moins une quinzaine de centimètres. Soyez enfin attentif dans le cas d’un plafond incliné à positionner votre détecteur de fumée un mètre plus bas.

Prix d’achat d’un détecteur de fumée : quel budget prévoir ?

A titre indicatif, un DAAF vaut en moyenne entre 10 € et 60 €. Comptez un montant de 55 € à 90 € pour un détecteur de fumée sur secteur, et entre 40 € et 60 € pour un détecteur de chaleur. Notez que ce type d’équipement est commercialisé dans toutes les grandes enseignes de bricolage, ou les magasins spécialisés.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires sur le modèle à choisir ou sur l’emplacement à privilégier dans votre logement pour installer votre DAAF, n’hésitez pas à solliciter des électriciens membres du réseau Plus que Pro. Ils seront ravis de vous conseiller et de vous apporter les informations requises pour équiper correctement votre habitation de ce système d’alarme incendie obligatoire.

A lire également : Les règles de sécurité des installations de gaz

Rédigé le 10/08/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis