Expert Plus que Pro

Le contenu de cet article a été validé par DESS AUTO TRANSAC, expert Plus que PRO.

Pour découvrir ses avis clients, bénéficier de ses conseils et de son expertise pour la mise en place de votre projet, rendez-vous sur :

www.dess-auto-transac.com

dess-auto-transac-entretien-vehicule-conseils.jpg

Comment bien entretenir son véhicule ?

Pourquoi faut-il entretenir sa voiture ? 

Il faut garder à l’esprit que lorsque l’on évoque l’entretien automobile, il s’agit là d’un geste de bon sens et même, finalement, de survie moteur, notamment à l’heure où, d’une part, la réglementation et les normes sont des plus drastiques et, en parallèle, où l’encrassement motorisé se généralise, cause sous-jacente d’anomalies et autres pannes mécaniques.
Il sera précisé que l’entretien du véhicule reste un élément précurseur de sécurité & d’intégrité, mais suivre les « préconisations constructeurs » permet surtout d’écarter le principe de négligence, grief, par exemple, susceptible de suspendre les conditions de garantie du constructeur dans ladite période avec des conséquences pécuniaires que l’on peut imaginer qui peuvent être substantielles.
Respecter une logique d’entretien, c’est aussi prolonger la durée de vie de son véhicule, moins polluer et maîtriser la consommation de carburant.
Aujourd’hui, les avancées technologiques conduisent les constructeurs automobiles à espacer les échéances de révision dans l’objectif de limiter le « budget garage ».

Quelles sont les opérations essentielles à réaliser pour entretenir sa voiture et quand faut-il les réaliser ? 

Parmi les opérations essentielles : la « révision constructeur » et la « courroie de distribution ».
Si nous prenons l’exemple de PSA, la révision s’opère tous les 20 000 kms pour une révision avec le remplacement des lubrifiants, des filtres et divers contrôles assujettis.
Indiquons également la révision générale avec le remplacement de « la distribution et ses accessoires » avec une préconisation à 2 termes (10 ans / 240 000 kms) qu’il convient de respecter impérativement, pour citer le même exemple. 

Faut-il absolument utiliser des pièces d’origine ? 

Cette question est un mythe fondé sur des idées reçues et il convient d’y apporter quelques éléments d’explication. 

Ainsi, les pièces auto alors estampillées « origine » par le constructeur de telle marque sont majoritairement des pièces de rechange qui proviennent de centrales d’achat et qui entrent dans son « cahier des charges » et répondent aux normes imposées par celui-ci, c’est un dénominateur commun de qualité.

Le danger du recel de pièces auto frauduleuses

Depuis la réforme sur la modernisation des lois de la concurrence, des « sites de pièces auto » sur internet et des « revendeurs de proximité » ont été identifiés. Beaucoup d’entre eux commercialisent des pièces détachées étrangères dénuées de normes (sous-marques) avec comme point culminant le risque de la contrefaçon manufacturière, largement identifié.

La règle d’or :

Il sera donc rappelé un certain nombre de précautions dans la prise de décision d’achat du consommateur qui devra s’orienter vers des équipementiers notoires et ne pas tomber dans les sirènes « du moins cher que moins cher » et spécialement concernant les pièces considérées comme éléments de sécurité.

L’entretien auto sous garantie constructeur

A noter : Commission européenne – Directive N°1400 /CE/ 2002 sur l’entretien de véhicule sous garantie constructeur.
Depuis le 01.01.2002, l’entretien automobile peut être effectué en dehors du réseau concessionnaire de la marque sans préjudice ni incidence sur l’objet de la garantie constructeur. 
Néanmoins, la jurisprudence d’espèce prévoit le respect de 3 conditions cumulatives à l’endroit de tout professionnel de l’automobile en charge d’une opération de maintenance dans le délai de garantie véhicule :

  1. Les normes & préconisations : sur les lubrifiants d’huile moteur à titre d’exemple
  2. Les pièces de rechange : conformité des prescriptions et du cahier des charges du constructeur, usage de contrefaçon ou seconde main prohibé
  3. Le carnet d’entretien à jour : Respect des échéances d’entretien prévues par le constructeur

Quelle est la dernière innovation du secteur de l’entretien de véhicule ? 

Il s’agit sans hésiter du secteur de la dépollution-moteur : le décalaminage par actif d’hydrogène

Le principe ?

Eliminer les dépôts de calamine par un processus de pyrolyse déterminé par l’augmentation du taux d’inflammabilité et l’augmentation de la température des gaz d’échappement par l’apport de molécules d’hydrogène pulsé à haute teneur calorifique. 
Les objectifs & les avantages sont multiples :

  1. Décrasser les pièces mécaniques coûteuses (Vanne EGR, turbo, soupapes, FAP, injecteurs
  2. Eliminer la pollution CO² sur la question de l’opacité des gaz d’échappement (C.T)
  3. Restaurer les performances et la souplesse d’origine
  4. Eliminer la surconsommation de carburant
  5. Prolonger la durée de vie du moteur
  6. Entretien écologique peu onéreux & bon pour l’environnement

En conclusion :

« Le décalaminage moteur » par voie d’hydrogène qui n’utilise que des ressources naturelles ne soulève finalement que des avantages et est une opération sans danger. Il peut être exécuté à titre préventif tous les ans ou 10 000 kms, comme en curatif !

Est-ce qu’il existe des bonnes pratiques au quotidien pour assurer une meilleure longévité de sa voiture ? 

Oui, il y a de bons gestes à adopter au quotidien et surtout pour les véhicules diesels :

  1. Démarrer le véhicule et utiliser le véhicule jusqu’à bien faire chauffer le moteur à température de fonctionnement (90°)
  2. Eviter les petits trajets qui favorisent l’encrassement du moteur
  3. Privilégier les trajets longs et limiter les trajets urbains avec arrêts intempestifs 

Les mesures pour son véhicule en période de crise sanitaire & confinement forcé [COVID- 19]

Dans le cadre d’un confinement forcé et d’une situation de crise telle que celle que nous connaissons en 2020, il convient de :
Ne pas laisser son véhicule immobilisé pour 2 raisons centrales : les équipements électriques et les lubrifiants moteur.
Faire tourner le moteur au moins 20 minutes pour un moteur diesel et 10 minutes pour un essence, et ce, tous les 3 jours, afin d’éviter :

  1. De décharger totalement la batterie de démarrage avec une conséquence de court-circuit et son remplacement définitif
  2. La stagnation de l’huile moteur et des lubrifiants accessoires qui provoque l’usure prématurée pouvant aller jusqu’à la casse moteur

Est-il possible de perdre la garantie constructeur durant le confinement ? 

Non, le délai d’espèce est toujours suspensif lorsque le fait est indépendant de la volonté de la personne ou du mis en cause.
Par conséquent, la situation du COVID-19 étant un fait exceptionnel et indépendant de la personne, la garantie constructeur est purement & simplement suspendue pendant toute la durée du confinement et se poursuit d’autant après la levée de ce dernier. Il en va de même pour la visite du contrôle technique.

DESS AUTO TRANSAC, une entreprise « Plus que PRO » depuis le 09 MAI 2019

Vous recherchez un prestataire du secteur automobile APV fiable, des compétences éprouvées et une stratégie commerciale fondée sur l’encadrement juridique, la transparence & la considération client ? Vous souhaitez mettre votre véhicule entre de bonnes mains pour assurer son entretien ?   
Découvrez enfin « la robustesse du vrai » avec le retour d’expérience de plus de 250 clients ayant déjà fait confiance à DESS AUTO TRANSAC et qui ont pu repartir sur la route en toute sérénité avec, à la clé, des informations claires & transparentes.

Rédigé le 07/04/2020 -


Expert Plus que Pro

Le contenu de cet article a été revu par DESS AUTO TRANSAC, expert Plus que PRO.

Pour découvrir ses appréciations clients, lui présenter votre projet et obtenir des conseils personnalisés, rendez-vous sur :

www.dess-auto-transac.com