ventilation-habitat.jpg

Choisir sa VMC en fonction de son habitat

Au fil des années, et parfois au gré des saisons notamment en hiver, lorsque toutes les ouvertures restent hermétiquement fermées, votre logement devient imperméable à l'air. Parmi les conseils, prévoir une VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée, devient alors une nécessité. Focus sur le sujet.

Pourquoi choisir sa VMC ?

La VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée est un dispositif mis en place dans un appartement ou un local plutôt renfermé. Dans de nombreux cas, la VMC est utilisée par les restaurateurs pour faire évacuer la fumée, les relents et effluves alimentaires ainsi que l'humidité persistante, de leurs cuisines. Aujourd'hui, la VMC s'installe jusque dans les habitations particulières et même les locaux professionnels et sert à évacuer l'air pollué ou surchauffé, la poussière, l'humidité, la fumée, qui restent à l'intérieur et à réguler l'arrivée d'air plus frais de l'extérieur de manière à renouveler l'air ambiant. Son rôle est alors d'assurer l'échange d'air à l'intérieur des locaux, de compléter les actions des systèmes d'isolation en améliorant la ventilation intérieure. Depuis l'an 1982, l'installation d'une VMC est même devenue obligatoire en France, dans le but de garantir un air purifié, non vicié, à tous les occupants d'un logement.

conseils de fonctionnement

Pour installer son dispositif de VMC, un spécialiste en la matière devra prévoir des voies d'entrée d'air sain et frais dans toutes les pièces du logement et notamment les chambres à coucher, le séjour… et, parallèlement, des voies de sortie de l'air vicié des pièces généralement humides telles que la cuisine, la salle de bain, les WC, la buanderie, la cave... Pour ce faire, des bouches, raccordées par des tubes ou tuyaux avec les conduits, sont installées généralement dans les combles et servent à évacuer l'air vicié vers l'extérieur. Le dispositif fonctionne au moyen d'un extracteur motorisé. Il est recouvert, sur la toiture, par un chapeau pour le protéger de la pluie, de la neige et de la grêle, ainsi que de l'invasion de petits rongeurs et insectes.

Comment choisir sa VMC

Les professionnels en la matière ou encore en isolation dispensent des conseils judicieux pour mieux aider à choisir sa VMC. Le choix devra se faire en fonction de l'habitat, c'est-à-dire en fonction de l'architecture, mais également de la zone climatique dans laquelle l'habitat se trouve. En effet, un habitat qui se trouve dans une zone généralement froide, comme en haute-montagne, par exemple, devra être équipé d'un dispositif approprié, par rapport à un logement dans une zone tropicale ou tempérée. Il en est de même du type de logement, bâtiment à étage, villa basse ou appartements communs.

Avantage de choisir sa VMC

Ce dispositif offre plusieurs avantages :

  • Éviter les moisissures sur les murs et plafonds en réduisant, voire, en éliminant l'humidité permanente
  • Éliminer les mauvaises odeurs de renfermé et d'humidité, les effluves et émanations, à l'intérieur du logement
  • Évacuer la pollution, la poussière, les gaz toxiques, les fumées de tabac et de cheminée
  • Améliorer la ventilation
  • Faire des économies d'énergie en réduisant l'utilisation des systèmes de chauffage

N’hésitez pas à parcourir notre annuaire pour trouver un professionnel qualifié.

Rédigé le 16/10/2019 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis