extension-maison.jpg

Extension de maison : les réglementations

Vous vous sentez à l'étroit chez vous ? Vous avez besoin de plus d'espace dans votre maison ? Vous avez essayé de déplacer des meubles, mais rien ne change ? Dans ce cas la meilleure solution c'est d'agrandir sa maison. Cette solution consiste à pousser les murs pour pouvoir gagner plus de place. À la différence d'une construction basique d'un bâtiment, une extension consiste à exécuter des travaux de construction par des ouvertures déjà existantes d'une maison. Mais il est quand même important de noter que l'exécution de travaux d'extension représente un énorme chantier. C'est pourquoi la réglementation est stricte à ce sujet. Envie d'en savoir plus sur la réglementation pour une extension ? Cet article est pour vous !

Les différents types d'extension

Avant d'entrer plus en détail sur ce que dit la réglementation pour une extension, il est impératif de cerner la différence entre les 2 types d'extension. Le premier type concerne l'aménagement sur des volumes déjà existants de la maison. Exemple, si vous souhaitez réaménager votre garage pour la transformer en une pièce à vivre à part entière, c'est une extension sur un volume existant. Il en va de même si vous souhaitez créer des combles. Le deuxième type d'extension consiste à ajouter un tout nouveau volume à votre maison, exemple aménager un toit terrasse, créer une véranda, surélever la maison, etc.

Les obligations selon la réglementation

Toute personne qui souhaite agrandir sa maison devra avant toute chose étudier la faisabilité du projet. Par la suite, il est impératif de se rendre au service d'urbanisme de la mairie, car la PLU peut poser certaines contraintes en ce qui concerne le volume ou la hauteur de l'extension de la maison ; l'emprise du sol ; la nature du terrain ; etc. Il est tout aussi important de noter que dans les 90 jours suivants la fin des travaux, il faudra effectuer une déclaration auprès des services fiscaux concernant l'extension de la surface habitable. C'est le principe de réglementation pour une extension. 

Permis de construire ou simple autorisation de travaux pour agrandir sa maison ?

Pour une simple extension de 5 m² à 40 m² de votre maison, une simple déclaration préalable de travaux suffira. Vous aurez une réponse de la mairie dans un délai de seulement un mois. Par contre, au-delà de 40 m², vous devrez faire une demande de permis de construire. Vous aurez une réponse dans un délai de 2 mois environ. En cas de refus de votre projet, n'hésitez pas à demander un réexamen de votre dossier. Pour ce faire, adressez une demande par lettre recommandée auprès de votre mairie. Il est impératif de noter que si vous souhaitez aménager des combles dans votre maison, même si c'est une extension, tant que le chantier ne modifie pas l'aspect extérieur de votre habitation, aucune autorisation n'est nécessaire.

Rédigé le 01/08/2019 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis