tiny-house.jpg

Qu’est-ce qu’une tiny house ?

Littéralement « minuscule maison », une tiny house est en réalité une construction à mi-chemin entre la roulotte et la maison. Elle a la forme d’une maison mais la taille et le châssis roulant d’une roulotte, elle est désormais écologique et présente un coût de revient imbattable : la tiny house prend de plus en plus d’ampleur en France. Histoire, avantages, inconvénients et contraintes techniques : zoom sur ces maisons d’un nouveau genre

Petite histoire de ces toutes petites maisons

Créé en 1929 aux Etats-Unis, à l’occasion d’une des plus grosses crises économiques de l’histoire industrielle, le concept des « tiny houses » est revenu sur le devant de la scène en 2007, toujours aux Etats-Unis, à l’occasion d’une nouvelle crise : celle des subprimes. Et pour cause : cette crise économique a été provoquée par l’excès d’emprunts immobiliers à risque et la folie de la spéculation immobilière.

De nombreuses personnes ont donc cherché un moyen alternatif et peu coûteux de devenir propriétaires. La « tiny house » s’est alors imposée comme une évidence. Mobile et toute petite, elle n’impose pas d’être propriétaire d’un terrain, ne demande qu’un investissement réduit pour la construction et présente un coût d’exploitation réduit, tant en termes d’entretien que de chauffage, notamment.

Avantages et inconvénients de la tiny house

Le premier avantage d’une tiny house est sans conteste son prix : en autoconstruction, une tiny house coûte environ 16 000€, châssis compris, pour une maison passive si elle est équipée de panneaux photovoltaïques et, le cas échéant, d’un système de chauffage écologique.

De plus, une tiny house présente un coût d’utilisation très bas : avec une superficie moyenne de 15 m², elle ne demande quasiment aucun entretien, ne coûte pas chère à chauffer et, même en cas de problème de toiture, par exemple, le chantier est extrêmement réduit.

Enfin, aucun permis de construire n’est nécessaire pour fabriquer une tiny house !

Évidemment, ces avantages ne vont pas sans quelques inconvénients :
- Le poids de la tiny house ne peut dépasser 3,2 tonnes, pour pouvoir être supportée par un châssis homologué ;
- Pour des raisons de sécurité, une tiny house ne peut accueillir plus de 4 personnes en même temps ;
- Ce type de structure est totalement inadapté aux familles, à moins d’avoir plusieurs tiny houses ;
- Un terrain est tout de même nécessaire pour accueillir la ou les tiny houses ;
- Il est nécessaire de passer un permis spécial et de disposer d’un véhicule dédié au tractage de la tiny house.

Tiny house : clé en main ou autoconstruction ?

De plus en plus d’entreprises proposent aujourd’hui des kits de tiny houses à monter soi-même ou à faire construire par des professionnels compétents, exactement à l’image des maisons à ossature bois. Et pour cause : une tiny house n’est qu’une version minuscule et sur châssis d’une maison à ossature bois.

Si vous êtes séduit par le concept de tiny house et que vous souhaitez connaître les entreprises, près de chez vous, spécialisées dans ce type de constructions, n’hésitez pas à contacter Plus que PRO : nous référençons les professionnels engagés dans une démarche qualité et évalués par leurs clients via un système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.

Rédigé le 13/02/2017 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis