lableqs.jpg

19/03/2018

Quels sont les labels en vigueur dans la filière du bois ?

Dans la construction, la transformation et la consommation, nous utilisons constamment du bois. Mais savez-vous seulement que la filière du bois est très complexe et requiert les certifications d'usage ?

La filière du bois, une vaste chaîne

La filière du bois englobe une vaste chaîne réunissant d'innombrables acteurs qui travaillent le bois. À commencer par le planteur jusqu'à l'usager final, en passant par celui qui coupe l'arbre, le transporteur, les ouvriers qui transforment le bois en usine, le commerçant, l'ouvrier qui recycle le bois, celui qui le brûle pour la fabrication de charbon, et celui qui le façonne pour la construction et la confection de mobilier et d'équipements divers. De même, diverses essences et de nombreux types de bois sont inclus dans la filière du bois, constituant ainsi les sous-filières. Il en est ainsi du bois d'œuvre et de construction, du bois de transformation, du bois énergie et combustible, de la pâte à papier, du bois de recyclage et de reconditionnement… Ainsi, afin de garantir la qualité du bois, les entreprises et autres professionnels de la filière du bois adoptent les certifications requises pour opérer dans la filière du bois.

Les labels du bois

Les labels du bois sont nombreux à régir la filière du bois. Cependant, les professionnels du métier en privilégient deux afin d'adopter les certifications non seulement du bois utilisé, mais également de leurs activités.

Le label FSC ou Forest Stewardship Council, créé en 1993 est délivré à des propriétaires de terrain boisé pour leur permettre de mieux assurer la gestion financière de leur propriété. Le label FSC est également délivré aux entreprises et usines de transformation du bois afin de permettre la traçabilité du bois qu'ils utilisent et commercialisent. Les certifications, établies initialement pour 5 ans, portent sur les volets économique, social et environnemental dans lesquels 11 principes directeurs sont stipulés. Le non-respect de ces principes ou encore la négligence d'une seule de leurs clauses peuvent amener à la suspension, voire, au retrait des certifications. Les labels du bois de type FSC se caractérisent par l'apposition du logo FSC sur tous les produits et les documents administratifs et comptables utilisés par l'entreprise, et par l'éventualité d'extension des labels du bois vers la construction de bâtiments dans une forêt, par exemple.

Le label PEFC ou Pan European Forest Certification, pour sa part, a été créé en 1998 sur une initiative conjointe de grands propriétaires de terrains forestiers de 6 pays d'Europe. Les labels du bois PEFC délivrent ainsi aux opérateurs de la filière du bois les certifications de garantie des bois issus des forêts de ces 6 pays. À l'heure actuelle, plus de 8 millions d'hectares de forêts d'Europe sont certifiés PEFC et la liste des plus de 3000 entreprises dotées des certifications PEFC peut être consultée en ligne. Les labels du bois PEFC sont fournis pour 5 ans. Les principes sont quelque peu similaires à ceux des labels du bois FSC.

Les labels du bois représentent une nécessité environnementale. Ils contribuent à la lutte contre la déforestation et l'épuisement des ressources forestières.