peindre-boiseries-exterieures.jpg

20/04/2017

Tout savoir sur la peinture pour boiseries extérieures

Le bois est un matériau chaleureux… mais vivant et relativement fragile, surtout en extérieur. Sauf exception, son entretien est donc indispensable. Les peintures pour boiseries extérieures sont ainsi les alliées des particuliers amateurs de déco naturelle qui souhaitent apporter leur touche personnelle aux boiseries extérieures. A l’eau, glycéro, alkyde, préparation du support, types de supports, conseils, etc. Tout savoir sur les peintures pour boiseries extérieures avec Plus que PRO.

Les différents types de peintures pour boiseries extérieures

Pour les boiseries extérieures, il existe aujourd’hui 3 types de peintures, principalement, si l’on exclut les lasures : les peintures acryliques, les peintures glycéro et les peintures alkydes.

- Les peintures acryliques sont des peintures à l’eau, très peu polluantes voire écologiques, sans solvants chimiques, séchant rapidement et ne dégageant pas ou peu de composés organiques volatiles (COV). Faciles à appliquer et permettant un nettoyage simple des outils, elles sont microporeuses et laissent ainsi le bois respirer. Leur défaut : la tenue dans le temps, moindre que les autres types de peintures.

- Les peintures glycéro sont les peintures traditionnelles pour les boiseries extérieures. Elles sont fabriquées à partir d’une base solvantée et dégagent donc beaucoup plus de COV. Elles sont également plus longues à sécher et exigent d’utiliser des solvants spécifiques pour nettoyer les outils. Leur point fort : la tenue dans temps est excellente et elles se « tendent » toutes seules : les traces de pinceaux disparaissent « naturellement » quand la peinture sèche.

- Les peintures alkydes qui sont des intermédiaires entre ces deux types de peintures. Elles cumulent les avantages des peintures acryliques (faibles émissions de COV) et des peintures glycéro (grande tenue dans le temps et aspect tendu, sans trace). Leur point faible : plus performantes, elles sont aussi plus techniques et donc un peu plus chères.

Le cas particulier des lasures

On peut évidemment peindre ses boiseries extérieures, mais on peut aussi les lasurer. Les lasures sont des traitements de finition du bois qui n’ont, comme la peinture, qu’une fonction esthétique et de protection. Mais, à la différence des peintures, les lasures, même colorées, laissent apparaître les veines du bois. On retrouve dans les lasures les mêmes différences que dans les peintures concernant les bases (eau, solvant, mixte).

Garantir la bonne tenue des peintures bois extérieur

Le secret d’une peinture de boiseries extérieures réussie, c’est la préparation du support.

- Bois neuf : une passe d’abrasif léger ou de paille de fer ainsi qu’un dépoussiérage initial suffisent pour préparer ces supports prêts à accueillir la peinture. Les bois exotiques nécessiteront souvent un dégraissage (acétone) avant d’être peints.

- Bois ancien : par précaution, on appliquera sur les bois anciens une première couche de fongicide-insecticide pour traiter le bois avant la peinture. Évidemment, on veillera au préalable à poncer le support et à le dépoussiérer.

- Bois lasuré ou peint : il est primordial de ramener le bois à son état initial par un ponçage rigoureux afin d’éliminer les traces de l’ancien traitement. 

- Bois abîmé : en plus des étapes classiques de ponçage et de dégraissage, il faudra peut-être réparer certaines zones avec des pâtes à bois.

Vous le voyez, derrière l’apparence d’une opération simple, peindre ses boiseries extérieures demande du travail, une analyse du support et des types de peintures et un peu de savoir-faire. Pour pouvoir vous concentrer sur d’autres tâches, vous pouvez confier la peinture de vos boiseries extérieures à un professionnel. Avec Plus que PRO, vous avez la chance de pouvoir sélectionner un artisan près de chez vous, engagé dans une démarche qualité et évalué par ses clients. Alors profitez-en !