shutterstock_67495816.jpg

20/11/2017

Comment faire hiverner votre piscine ?

L’arrière-saison est définitivement terminée : maintenant que les baignades automnales ne sont plus d’actualité, dès que la température de l’eau descend en-dessous de 12°C, il faut penser à préparer l’hiver pour préserver sa piscine. C’est l’hivernage. Hivernage passif, pour les régions aux hivers durs, ou hivernage actif, pour les régions aux hivers doux : découvrez nos conseils pour bien faire hiverner votre piscine.

L’hivernage passif

On appelle hivernage passif, ou hivernage total, l’arrêt total du fonctionnement de sa piscine pour passer la saison froide sans risque d’endommager les éléments qui la composent (filtre, pompe, etc.).

Les étapes de l’hivernage passif de piscine sont les suivantes :

  • Il convient dans un premier temps de réaliser un traitement choc puis d’ajuster le pH ;
  • Ensuite, on veillera à nettoyer soigneusement non seulement le bassin mais aussi tous les équipements associés (du skimmer au filtre en passant par la pompe) ;
  • On évacue également un peu d’eau pour faire baisser légèrement le niveau de la piscine ;
  • On stoppe ensuite le système de filtration et, surtout, on vidange tous les éléments que l’on veillera à stocker à l’abri du gel pendant tout l’hiver, pour éviter qu’ils s’endommagent ;
  • Il convient ensuite de verser dans l’eau de la piscine un produit d’hivernage qui limitera la formation de tartre ;
  • On bouche ensuite buses de refoulement, prises balais et bondes de fond ;
  • On place des flotteurs d’hivernage pour limiter la formation de gel ;
  • Enfin, on couvre le bassin avec une couverture d’hivernage.

L’hivernage actif

Réservé aux régions qui connaissent des hivers doux, l’hivernage actif consiste à maintenir la piscine dans un fonctionnement ralenti : la filtration de l’eau ne se fera plus que 2 heures par jour en moyenne et peut être contrôlée automatiquement par un coffret hors gel réglé sur une température seuil définie au préalable par le psiciniste ou le professionnel en charge de l’entretien de votre piscine.

Pour le reste, vous entretiendrez votre piscine comme en saison… mais moins souvent ! Et en intégrant l’ajout d’un produit d’hivernage en début de saison froide, toujours pour éviter la formation de tartre (qui s’accélère quand les mouvements de l’eau sont réduits). Il est également conseillé d’ouvrir les skimmers ou de faire tourner la pompe pour créer un mouvement et ainsi éviter la formation de gel.

L’hivernage est primordial pour ne pas endommager sa piscine ainsi que les éléments qui la composent, éviter de gaspiller l’eau (il est déconseiller de vider entièrement son bassin en hiver : cela gaspille de l’eau et met à nu les liners, par exemple, ce qui peut les fragiliser) et assurer une remise en route plus rapide dès l’arrivée des beaux jours, au printemps. Cependant, pour cela, il doit être convenablement réalisé.

Pourquoi, par conséquent, ne pas le confier à un professionnel : vous aurez ainsi la garantie d’un hivernage de piscine effectué dans les règles de l’art, bénéficierez de garanties sur le travail effectué et pourrez passer l’hiver sans craintes. Pour sélectionner un professionnel en mesure de vous aider dans l’hivernage de votre piscine, utilisez Plus que PRO : nous référençons les entreprises proches de chez vous engagées dans une démarche qualité et évaluées par leurs clients via notre système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.