terrasse-toit.jpg

28/08/2017

Conseils pour la bonne mise en place d’une terrasse sur un toit

Quand on a un toit plat, la tentation est grande de vouloir en faire une terrasse, pour profiter pleinement de l’extérieur, en famille ou entre amis, au moindre rayon de soleil. Mais mettre en place une terrasse sur un toit n’est pas une bagatelle et demande de respecter quelques précautions indispensables si l’on souhaite éviter les accidents. Conseils pour installer une terrasse sur un toit.

Une question de poids

Le premier problème posé par l'installation d’une terrasse sur un toit plat est celui du poids. Nombreux sont ceux qui, en effet, rêvent d’installer un jacuzzi ou un spa sur un toit-terrasse pour se la couler douce à la belle étoile lors des longues et chaudes soirées d’été. Malheureusement, dans la plupart des cas, ce sera totalement impossible, pour des raisons de résistance des matériaux.

En effet, dans les constructions récentes (après 1975), en théorie, les toits plats doivent pouvoir supporter des charges allant jusqu’à 150 kg/m², ce qui est suffisant pour installer une terrasse, mais largement insuffisant pour installer une piscine, un spa ou un jacuzzi !

Il est donc primordial en premier lieu soit de contacter le constructeur de la maison, l’architecte de la copropriété, etc. soit de faire réaliser une étude de la structure avant de prétendre installer une terrasse sur un toit plat.

L’étanchéité : une étape indispensable

Si la construction est en mesure de supporter le poids d’une terrasse, il faudra alors obligatoirement procéder à l’étanchéité de la toiture terrasse. Pour cela, un pare-vapeur est installé sur le toit plat et remonte sur les bords. Puis une couche d’isolant est également installée. Enfin, le revêtement étanche vient parfaire l’ensemble. Ces travaux sont exigeants et doivent être réalisés par un professionnel : la plupart des assurances ne couvriront pas les dommages en cas d’auto-construction de l’étanchéité d’un toit terrasse !

Et la pente ?

Une toiture plate dispose d’une pente, certes faible, mais suffisante pour poser problème à l’installation d’une terrasse. Il convient donc, une fois l’étanchéité effectuée, de récupérer cette pente lors de l’installation du revêtement final, qu’il s’agisse d’une terrasse végétalisée, d’un caillebotis, de graviers ou de dalles en pierre. Pour cette étape, si l’auto-construction est évidemment plus accessible (un peu de rigueur et de matériel sont suffisants), l’intervention de professionnels est à nouveau recommandée pour un travail effectué dans les règles de l’art (et couvert par une décennale !).

Les garde-corps : une sécurité évidente

Enfin, une terrasse installée sur un toit exige la pose de garde-corps répondant aux standards de sécurité. Ils doivent donc être d’au moins 1,2 mètre de haut. Idéalement, on optera pour des garde-corps pleins et opaques pour éviter que les enfants ne soient attirés et cherchent à les escalader. Si l’on opte pour des garde-corps à barreaux, ceux-ci devront être verticaux (pour ne pas permettre l’escalade par des enfants) et être espacés d’au maximum 11 cm (pour ne pas permettre à un enfant de passer sa tête).

Si vous souhaitez installer une terrasse sur un toit, pensez à solliciter un professionnel près de chez vous engagé dans une démarche qualité et évalué par ses clients via notre système d’avis contrôlés certifié ISO 20252 !