cool-roofs.jpg

04/04/2017

Tendance : des toits blancs pour réduire sa consommation d’énergie

75% des Wall Mart (une chaîne de supermarchés américains) sont équipés de toits blancs, également appelés « cool roofs » (littéralement : toits frais). Et ce, non pas pour des raisons esthétiques, mais bien pour réaliser des économies d’énergie. De fait, repeindre les toits d’une peinture thermique blanche permet de réduire considérablement les dépenses énergétiques de climatisation et de chauffage. Explications.

Un principe simple, issu de la recherche spatiale

C’est la NASA (l’organisme spatial américain) qui a développé, pour ses navettes, une peinture thermique blanche spéciale dont le rôle était de réduire considérablement la chaleur induite par le rayonnement solaire.

En effet, les navettes, dans l’espace, sont soumises, sans aucune protection, au rayonnement solaire, ce qui peut générer une chaleur considérable à l’intérieur de la navette. Chaleur qui doit être compensée par une climatisation tout aussi considérable. A contrario, quand les navettes sont dans l’ombre, les pertes énergétiques sont également considérables. Obligeant à chauffer considérablement. Un vrai casse-tête !

Pour résoudre ce problème, la NASA a développé une peinture thermique blanche qui réduit l’apport calorifique du rayonnement solaire en le réfléchissant et réduit les pertes de chaleur en formant un écran extérieur.

Suite à cela, de nombreuses entreprises ont développé des peintures équivalentes et ont séduit de nombreuses entreprises (dont Wall Mart) et politiques (dont l’ancien secrétaire d’Etat à l’énergie et prix Nobel de physique Steven Chu, pour qui les cool roofs sont le moyen le plus rapide et le moins coûteux de réduire le changement climatique !).

Le cas d’une galerie marchande bretonne

En Bretagne, une galerie marchande a souhaité suivre l’exemple des Wall Mart américains et a sollicité une société française spécialisée dans ces cool roofs, ces toits frais peints en blanc. Pour un coût de 20€/m² peint, et sans aucune modification de la charpente, la galerie marchande a ainsi économisé dès la première année 20 000€ d’électricité (climatisation et chauffage) !

Une technologie simple, accessible à tous

N’importe quelle peinture blanche ne fait évidemment pas l’affaire mais la technologie est relativement simple et est surtout accessible à tous, particuliers comme professionnels, à un coût extrêmement réduit : de 20€ à 50€ le mètre carré de toiture peinte ! Et ce, sans chantier intrusif ou complexe nécessitant de modification de la charpente.

Jusqu’à 20% d’économies d’énergie (chauffage et climatisation) : voilà le premier bénéfice que l’on peut tirer d’un toit blanc frais. Mais également, la peinture comblant les microfissures de la toiture, l’opération permet d’en augmenter la durée de vie. Et bien sûr, cela réduit les émissions de gaz à effet de serre : de 10 à 15% selon l’isolation et les conditions climatiques.

Les toits blancs, ou cool roofs, c’est bon pour la nature, c’est bon pour la facture et c’est facile à mettre en œuvre. Quand on sait que la ville de New York a lancé un vaste chantier pour transformer en toits frais plus de 2 millions de mètres carrés de toiture, on comprend l’enjeu de cette technologie simple à portée de chacun.

Pour trouver un professionnel près de chez vous en mesure de réaliser les travaux nécessaires chez vous, utilisez Plus que PRO : nous référençons les entreprises engagées dans une démarche qualité et évaluées par leurs clients via un système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.