climatisation.jpg

Préparer l’été sereinement en installant une climatisation

La belle saison est à nos portes, mais depuis quelques années, cela implique une multiplication du nombre de journées de canicules. Le moment est propice pour s’assurer du bon fonctionnement de la climatisation, si vous disposez déjà d’un dispositif, ou de vous en procurer un avant que tous les modèles se soient envolés et que les entrepreneurs soient débordés. Voici un aperçu de quoi faire pour procéder à l’installation d’un appareil avant l’été.

À quelle température extérieure peut-on enclencher les travaux d’installation ?

Dès qu’il fait plus de 10 degrés Celsius à l’extérieur, vous pouvez envisager un contrôle du fonctionnent d’un climatiseur. Il est préférable d’agir tôt dans la saison estivale, afin de s’éviter des désagréments en termes de délais de réparations. Les entrepreneurs spécialisés dans ce domaine sont fort occupés et doivent répondre à une panoplie de demandes : vous risquez d’attendre pendant plusieurs semaines avant d’obtenir une intervention. 

Quels points les plus importants devraient être vérifiés ?

Près de 95% de ce type d'appareils sont encrassés. Vous devriez avant toute chose veiller à la propreté des filtres. 
Au moment de l’installation ou du redémarrage d’un système climatiseur avant l’été, inspectez soigneusement l’appareil : cela consiste à s’assurer que l’appareil tourne bien et qu’il est propre, qu’il ne produit pas de bruit irrégulier. 

À l’intérieur, portez attention aux bouches de ventilation. L’air qui sort doit être froid. Munissez-vous d’un thermomètre pour mesurer la température qui devrait consister en environ 12 degrés Celsius. Vérifiez aussi que le tuyau de cuivre s'avère suffisamment froid. 

Il est recommandé de recourir aux services d'un professionnel en climatisation et de signer un contrat de maintenance. Des inspections obligatoires doivent être effectuées trois ans après la mise en place d’un système, et tous les 5 ans par la suite (par un inspecteur certifié, et non pas par un technicien). 
Toute manipulation de liquides refroidissants doit être confiée à un spécialiste, et cela inclut la mise en place initiale du système. Un seul gramme de ce liquide qui s’échappe correspond à un 1 kilogramme de gaz libérés dans l’atmosphère. 

Quel type d’appareil choisir ?

De plus en plus de professionnels proposent des climatiseurs réversibles. Ceux-ci rafraîchissent les pièces en été et les chauffent en hiver. 
Vous pourriez décider d'opter pour un appareil mobile monobloc (c’est-à-dire qui fonctionne à l’eau). Cette installation ne requiert pas de travaux, quoiqu’elle s’avère plus bruyante et moins puissante que d’autres types de dispositifs. 

Les climatiseurs dits splits sont caractérisés par un fonctionnement mixte de pompe à chaleur air/air reliés à une unité extérieure. Ils jouissent d’une popularité grandissante. Il existe des modèles visibles (fixés au plafond ou au mur) ou encore d’autres plus discrets désignés « à gaine » (qui nécessitent de gros travaux). 

Il importe de choisir votre appareil avec soin. Demandez à un professionnel de vérifier le nombre de décibels, qui idéalement ne devrait pas dépasser 23 dB dans le cas d’une chambre à coucher. 

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour repérer des professionnels experts en installation de systèmes de climatisation.

Rédigé le 20/04/2019 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis