shutterstock_580326298.jpg

14/11/2017

Comment bien s’équiper pour traiter son eau chez soi ?

Eau trop dure (trop riche en calcium et en magnésium), eau trop polluée ou trop traitée, envie d’une eau la plus pure possible : les motivations pour installer un système de traitement de l’eau chez soi sont nombreuses et dépendent à la fois de la région (la qualité de l’eau varie énormément d’une commune à l’autre, en France, y compris dans un même département) et des habitudes personnelles. Carafe filtrante, adoucisseur, osmoseur, filtre sous évier, filtre UV : découvrez les différents dispositifs permettant de traiter son eau chez soi.

Les carafes filtrantes

Avec plus d’1 million de pièces vendu chaque année, la carafe filtrante est sans conteste le dispositif de traitement de l’eau privilégié des Français !

Son fonctionnement est relativement simple. Il s’agit d’une carafe équipée de deux réservoirs et d’une cartouche filtrante (jetable) : on verse l’eau dans le premier réservoir ; l’eau passe alors dans la cartouche filtrante pour remplir le second réservoir ; en passant par la cartouche filtrante, elle est débarrassée du chlore, du calcaire et du plomb qu’elle contient. Généralement, la cartouche doit être changée tous les mois.

Peu chères à l’achat mais demandant d’acheter régulièrement de nouvelles cartouches, ces carafes filtrantes sont pratiques pour ôter le goût de chlore et remplir les bouilloires et machines à café dans les communes aux eaux dures.

Les adoucisseurs d’eau

Les adoucisseurs d’eau sont des dispositifs plus complexes, installés généralement dans un local technique (garage, vide-sanitaire, cave, buanderie, etc. en tout cas le plus près du compteur). Equipé de plusieurs réservoirs contenant des résines spécifiques, l’adoucisseur capte les ions calcium et magnésium de l’eau et libère en retour des ions sodium. Les résines doivent donc régulièrement subir une régénération pour se « désaturer » en ions magnésium et calcium.

Ces dispositifs sont donc particulièrement indiqués dans les régions aux eaux dures, qui encrassent les différents électroménagers (chauffe-eau, lave-linge, etc.). 

En revanche, ces systèmes sont relativement coûteux et consomment beaucoup d’eau : ils libèrent en moyenne 100 à 200 litres d’eau par régénération. Or, selon les modèles et la consommation en eau, un adoucisseur peut demander jusqu’à 4 ou 7 régénérations par mois. En outre, à chaque régénération, l’adoucisseur libère des quantités importantes de saumure, nocive pour l’environnement.

Les osmoseurs

Les osmoseurs produisent en théorie une eau presque pure. Après avoir fait passer l’eau dans un premier filtre dont la fonction est de retenir les particules présentes dans l’eau, l’osmoseur la fait ensuite passer dans un filtre à charbon actif, pour capter de nombreux polluants, dont le chlore. Enfin, l’eau traverse une membrane qui débarrasse l’eau des restes d’éléments indésirables… mais aussi de ses minéraux. L’eau obtenue en fin de traitement est ainsi presque pure… et quasiment déminéralisée ! Or, les minéraux sont importants et même nécessaires pour la santé !

Outre cet aspect problématique, les osmoseurs induisent une surconsommation d’eau importante : on estime qu’il faut en moyenne 4 litres d’eau pour produire 1 litre d’eau osmosée…

Les filtres sous évier

Les filtres sous éviers ont pour fonction de débarrasser l’eau uniquement des polluants (plomb, chlore, nitrates, pesticides, etc.). Et ce, sans déminéraliser l’eau. Ils constituent en ce sens les dispositifs les plus intéressants pour traiter l’eau à domicile.

En revanche, les filtres sous éviers n’impactent pas la dureté de l’eau.

Les filtres UV

Les filtres UV enfin traitent, comme leur nom l’indique, l’eau à l’aide de rayons ultraviolets. Ils ont pour fonction de détruire les éventuels microbes contenus dans l’eau. C’est pourquoi ces filtres sont de plus en plus utilisés pour traiter l’eau des piscines en remplacement des systèmes au sel ou au chlore (puisque l’eau du robinet contient en théorie suffisamment de chlore pour éviter la prolifération de bactéries et microbes).

En définitive, compte tenu de la grande variété des systèmes disponibles pour traiter l’eau à domicile, l’idéal est de solliciter un professionnel qui étudiera la situation, le besoin et le budget pour trouver la solution la plus adaptée. Avec Plus que PRO, sélectionnez une entreprise près de chez vous évaluée par ses clients via notre système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.