/
/
/
/
Changer ses fenêtres pour mieux isoler : quelles sont les aides financières ?
isolation fenêtre

Changer ses fenêtres pour mieux isoler : quelles sont les aides financières ?

Le saviez-vous ? Presque un tiers des déperditions de chaleur d’un logement est dû à une mauvaise isolation des fenêtres. L’idée de les changer pour gagner en isolation est donc pertinente. Retour sur les aides financières disponibles.

Nouveau crédit d’impôt à 30 %

Pour encourager les ménages à mieux isoler leur habitation, l’état élabore une politique incitative autour du crédit d’impôt pour la transition énergétique dont le taux est à 30 %. Il est accessible dans le cadre de travaux de remplacement de fenêtres, mais aussi de portes d’entrée et de volets.

Si vous hésitez à changer vos anciennes fenêtres pour du double ou du triple vitrage, c’est sans doute le moment de vous décider. Toutefois, certaines règles en vigueur doivent être respectées. Ainsi, pour pouvoir prétendre à ce crédit d’impôt pour la transition énergétique, vous devez, depuis le 1er janvier 2015, faire appel à un professionnel RGE pour Reconnu Garant de l’Environnement.

Pour trouver un installateur RGE dans votre région, n’hésitez pas à parcourir la liste des membres du réseau Plus que PRO. Ces derniers affichent cette certification vous assurant de pouvoir bénéficier du crédit d’impôt à 30 % lors du changement de vos fenêtres. Songez toutefois à solliciter plusieurs devis détaillés, afin de pouvoir comparer les différentes propositions, tout en vérifiant l’appartenance du professionnel au label RGE.

Les travaux éligibles

Pour obtenir des aides financières dans le cadre du crédit d’impôt ou de l’éco-prêt à taux zéro, il faut également réaliser des travaux dits éligibles. C’est le cas pour les travaux d’isolation thermique des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur. Cela signifie que vous pouvez changer vos fenêtres et porte-fenêtre, vos fenêtres en toitures, et vos vitrages de remplacement à isolation renforcée, ainsi que poser des double-fenêtres.

Notez qu’avant le 1er septembre 2014, pour être éligible, vous étiez dans l’obligation de modifier au moins la moitié des parois vitrées de votre habitation. Cette donnée concernait non pas la moitié en termes de surface, mais la moitié en termes de nombre de fenêtres. Dans un but de simplification, cette condition n’est désormais plus valable.

Autres aides accordées

L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) est susceptible de vous apporter une aide financière dans le cadre de la réhabilitation d’un logement de plus de 15 ans. Cette subvention est accordée en fonction des conditions de ressources ainsi que de la nature des travaux. Le propriétaire s’engage à effectuer les travaux, conformément au projet qu’il aura spécifié, dans un délai de 3 ans suivant la date de décision de l’ANAH.

Les caisses de retraite accordent aussi une aide financière, sous conditions de revenus, dans le cadre de travaux concernant l’isolation thermique et phonique du logement. Cette subvention cherche à améliorer les conditions d’habitat afin de maintenir les personnes âgées à leur domicile.

Toujours dans le cadre de la réalisation de travaux liés à l’amélioration de la performance énergétique, les collectivités territoriales, régions, départements, intercommunalités et communes, peuvent vous accorder des aides.

Crédit photo: @www.fenetre-mikael-air.fr