/
/
/
/
Installer un escalier hélicoïdal

Installer un escalier hélicoïdal

L’escalier hélicoïdal est un équipement élégant et peu encombrant. En effet, l’escalier colimaçon a l’avantage de ne pas prendre appui sur un mur, ce qui facilite son intégration, au contraire d’autres profils d’escaliers, tels que les escaliers tournants ou droits.

Les étapes à suivre pour installer un escalier hélicoïdal


Les professionnels préconisent une installation en 7 étapes. Il s’agit surtout d’être attentif au tournant et aux relevés des différentes mesures.

Etape n°1 : La prise de mesure
La prise de mesure permet de vérifier que l’ouverture accueillant l’escalier hélicoïdal soit suffisamment large. Pensez à tenir compte de la largeur de la balustrade, en ajoutant quelques centimètres supplémentaires de chaque côté de l’escalier.

Etape n°2 : Choisir la direction du tournant
Comme l’indique sa dénomination, un escalier hélicoïdal tourne. Il faut donc déterminer l’orientation de votre tournant : soit vers la droite, soit vers la gauche. Avant de prendre votre décision, contrôlez que les dégagements à l’entrée et à la sortie de l’escalier soient suffisants, pour ne pas voir aboutir ce dernier sur un obstacle.

Etape n°3 : Déterminer la position de la dernière marche
La position de la dernière marche est essentielle. Elle doit correspondre à l’ouverture de l’étage supérieur et ses abords doivent être marqués. L’ouverture supérieure définit au passage la position de la première marche positionnée en bas, et non l’inverse ! Dessinez au sol le contour de la plateforme localisée au centre de l’ouverture de l’étage supérieur.

Etape n°4 : Positionner la colonne de l’escalier
Placez la colonne en métal ou en inox sur le sol en insérant des marches vers la droite et vers la gauche dans le but de maintenir la structure en équilibre. Fixez-la à la plateforme avant d’installer les balustres en démarrant d’en haut.

Etape n°5 : Insérer la main-courante
Engagez la main courant dans la structure d’ensemble déjà mise en place, avant de fixer le balustre du bas au sol, par le biais d’une plaque métallique et des vis.

Etape n°6 : Monter la balustrade
Attaquez ensuite la phase plus fonctionnelle de l’installation de votre escalier hélicoïdal en montant la balustrade autour de l’ouverture supérieure, dans le plancher, puis fixez-la à la colonne centrale et au mur.

Etape n°7 : Terminer les finitions
L’escalier hélicoïdal étant également un équipement design et personnalisable, vous n’avez plus qu’à parfaire les finitions que vous souhaitez apporter à votre ouvrage.
Si ce type d’installation paraît abordable pour un bricoleur expérimenté, ces étapes peuvent rapidement dépasser un bricoleur non averti. Afin d’éviter de perdre du temps et de l’énergie, n’hésitez pas à solliciter un professionnel sérieux et compétent, en parcourant la liste des membres de votre région du réseau Plus que PRO. Sachez que l’intervention d’un professionnel est susceptible de vous faire bénéficier d’un taux de TVA réduit de 7 %.

Bon à savoir


D’un diamètre rarement supérieur à 1,60 m, l’escalier hélicoïdal est idéal pour les logements de faible superficie (lofts, appartements). De plus, autoporteur et indépendant, il ne requiert pas de mur d’appui.