/
/
/
7 conseils pour faire baisser un devis
devis travaux

7 conseils pour faire baisser un devis

Quand on a un projet de rénovation ou de travaux, on commence à faire la tête quand on reçoit les devis des artisans. Pourtant, bien souvent, ils sont relativement bien ajustés et reflètent la réalité du coût du chantier : si les artisans surgonflaient leurs factures, ils rouleraient tous en 4x4 BMW et vivraient dans des maisons gigantesques et luxueuses… ce qui est rarement le cas ! Néanmoins, voici 7 astuces pour faire baisser un devis d’artisan.

Faire jouer la concurrence sur au moins 3 devis

C’est évidemment la première des choses pour faire baisser un devis : faire jouer la concurrence. Pourquoi votre concurrent est-il moins cher sur tel poste ? Pourquoi proposez-vous de faire ceci alors que les autres ne le proposent pas ? Etc. C’est en comparant les devis que vous repèrerez des incohérences et des leviers à actionner.

Vérifier les quantités de matériaux

Là, c’est un peu plus délicat, mais avec un peu de méthode tout le monde peut le faire. Vous refaites du papier peint, de la peinture, du carrelage ? Mesurez vous-même les surfaces et comparez le prix demandé par l’artisan. Si le prix au mètre carré vous paraît excessif : demandez des explications !

Jouer sur la qualité des matériaux

Pour votre isolation, l’artisan vous propose cette laine minérale haut de gamme ultra fine qui a un coefficient R extrêmement élevé ? Et si vous optiez pour une laine minérale qui a le même coefficient mais en un peu plus épaisse ? Vous y perdrez en surface intérieure… mais vous y gagnerez sans doute énormément en termes de coût ! faites de même sur différents postes et vous vous y retrouverez.

Vérifiez le coût du chantier

1 600€ pour la pose d’une cuisine de 4 m² ? Une pompe à béton pour couler une dalle juste accessible par une toupie ? Un chariot élévateur là où un échafaudage suffit ? Il arrive que les artisans misent sur le confort au détriment de la facture pour le client final, et c’est normal… comme il est normal que vous ne soyez pas prêt à financer le confort des artisans au prix fort ! Négociez donc ce genre de points en vérifiant qu’ils soient bien indispensables…

Vérifier les taux de TVA

Bien souvent, par peur d’un redressement fiscal ou par méconnaissance, les artisans n’appliquent pas correctement les différents taux de TVCA. Le plus classique est le coup de la TVA à 5,5% sur les travaux induits par les travaux de rénovation énergétique. Eh oui, le placo posé après isolation est induit… et bénéficie donc de la TVA à 5,5% au lieu de 10%. C’est le genre de chose qui réduit la facture.

Faire l’impasse sur certains travaux/faire certains travaux soi-même

Vous avez bien sûr aussi la possibilité :

  • De renoncer à certains travaux qui se révèlent trop coûteux ;
  • De faire vous-même certains travaux qui coûtent cher pour ce que c’est : démolition et évacuation des gravats coûtent cher mais sont facile à faire avec quelques amis et une remorque ; pensez-y !

Adapter les travaux aux saisons

Enfin, le prix de nombre de travaux évolue dans l’année : une installation de chauffage coûte moins cher à la fin de l’hiver/début du printemps de même qu’une terrasse ou une piscine, etc. Pensez également à ce levier !