/
/
/
Qu'est-ce qu'une toiture chaude ?

Qu'est-ce qu'une toiture chaude ?

Définie par le DTU 40.35, la toiture chaude diffère de la toiture dite froide par un simple fait : elle ne dispose pas d’une lame d’air entre le support d’étanchéité et l’isolant. Largement privilégiée dans les toitures plates, elle peut également être utilisée pour d’autres types de toiture. Gros plan sur la toiture chaude.

Toiture chaude : définition


On désigne par toiture chaude une toiture isolée de la manière suivante :
  • Support ;
  • Pare-vapeur ;
  • Isolant ;
  • Couche d’étanchéité ;
  • Couverture.

Comme vous le voyez, la seule caractéristique, comme le précise le DTU 40.35, est que la toiture chaude est « caractérisée par l’absence d’une lame d’air ventilée entre la sous-face de la couverture et l’isolation ». C’est pourquoi les toitures chaudes intègrent généralement diverses couches anti-humidité : pare-vapeur, membrane d’étanchéité, etc.

Note : une toiture chaude est donc, logiquement et comme on peut le deviner à la lecture de ce qui précède, une toiture isolée par l’extérieur.

Pourquoi choisir une toiture chaude ?

Le choix entre toiture chaude et toiture froide dépend uniquement de la nécessité et/ou de la possibilité de réaliser une ventilation de la toiture. Aucun critère de prix ou critère esthétique n’entre en ligne de compte et c’est généralement l’artisan qui, après une analyse de la configuration du bâti, décide s’il convient de réaliser une toiture chaude ou froide, que ce soit en construction ou en rénovation. Pente très faible, pente trop forte, toiture pyramidale, toiture plate : ces types de toitures par exemple posent des problèmes concernant la réalisation de la ventilation et imposent souvent des toitures chaudes.

C’est par exemple pour ces raisons que les toitures froides sont proscrites pour les toits plats, pour lesquels on préfère justement les toitures chaudes ou inversées. En effet, en toiture plate, la ventilation n’est jamais suffisante, ce qui provoque de la condensation. On opte alors pour une toiture chaude, dont on assure généralement l’étanchéité avec du bitume.

Enfin, notons que les toitures chaudes sont également privilégiées, pour des raisons économiques, pour la réalisation de couverture en bac acier, pour lesquelles la ventilation impose des contraintes techniques parfois délicates.
Vous le voyez, toiture chaude, toiture froide ou toiture inversée sont des problèmes de professionnels qui se posent lorsque le bâti présente des caractéristiques particulières. En outre, la toiture chaude n’engendre en général pas de surcoût excessif (si l’on exclue les membranes d’étanchéité et pare-vapeur) : quand un artisan propose une toiture chaude, c’est généralement parce que c’est nécessaire pour éviter les problèmes de condensation !

Si vous souhaitez créer une toiture plate ou une toiture de forme spécifique et que vous ne savez pas quel type d’isolation choisir, entre toiture chaude et toiture froide, pensez à solliciter l’expertise d’un artisan Plus Que Pro spécialisé dans la toiture  proche de chez vous pour bénéficier rapidement d’une analyse et de conseils avisés sur la meilleure solution à mettre en œuvre.

Toutes les entreprises référencées dans le réseau Plus Que Pro sont engagées dans une démarche qualité et acceptent d’être évaluées par leurs clients, pour une communication plus transparente et claire sur la qualité de leurs prestations. Profitez-en.