09/01/2017

Pro : bien choisir son matériel informatique

Il n’est plus une entreprise en 2016/2017 qui puisse se passer de l’informatique. Tout professionnel a besoin d’un poste informatique, a minima, ne serait-ce que pour effectuer ses factures et son suivi client. Et c’est justement la clé pour bien choisir son matériel informatique : faire le point sur ses besoins. Petits conseils pour bien choisir son matériel informatique professionnel.

Professionnels : PC de bureau, PC portable ou station de travail ?

Faisons tout d’abord un point de définition avant d’entrer dans le vif du sujet : même un ordinateur de la marque Apple est un PC. Tout simplement parce que PC signifie « Personnal Computer », soit, en français, « ordinateur personnel ». Un « Mac » est donc bien un PC, comme n’importe quel autre ordinateur tournant sous Windows ou Linux. Mac/Apple, c’est une marque, un design, un système d’exploitation, des outils, mais ce n’est pas une technologie à part.

Reste donc la question du type de PC à choisir pour un usage professionnel :

  • PC de bureau, ou « tour » : c’est l’ordinateur classique, avec son boîtier, son écran, son clavier et sa souris. Peu cher en général, il offre l’avantage de la modularité : sur la même base il est possible, au fur et à mesure de l’évolution des technologies et de vos besoins, de changer la configuration matérielle. En outre, quand il faut équiper des bureaux, c’est la solution la plus simple et efficace.
  • Le PC portable : plus ou moins léger selon les modèles, plus ou moins modulable (il est tout de même possible de changer quelques éléments sur un PC portable), il est néanmoins plus figé que les tours de bureau mais est portable et convient évidemment aux travailleurs nomades, en particulier quand ceux-ci n’effectuent pas des travaux exigeants énormément de performance (rendus 3D, vidéo, etc.).
  • La station de travail : dérivée du PC de bureau, la station de travail est généralement dotée d’applications orientées vers la sécurisation de données informatiques, la connexion à un réseau d’entreprise, l’administration locale ou distante. Ce sont des outils spécifiquement créés pour les professionnels… ce qui a un impact sur le tarif (majoration moyenne de 25%, liée à des applications dédiées).

La question des performances

Il est important de ne pas se laisser emporter par la course à la performance, souvent mise en avant par des vendeurs peu scrupuleux de proposer la solution la mieux adaptée à l’usage réel du matériel informatique.

En effet, si l’essentiel, pour ne pas dire la totalité, des tâches effectuées sur le poste informatique est composé de tâches bureautiques (comptabilité, secrétariat, présentations, etc.), alors une configuration de base peu coûteuse suffit. En 2016, cela correspond à peu près à cela :

  • Processeur i3 ou i5 maximum
  • 4 Go de mémoire
  • Carte graphique sans intérêt

En revanche, si du graphisme est demandé, de la vidéo ou de la CAO, alors il faudra impérativement des ordinateurs/stations de travail plus lourds :

  • Processeur i7 minimum
  • 8 Go de mémoire minimum
  • Disque dur SSD (au moins pour le système d’exploitation et les logiciels lourds) de 128 à 512 Go
  • Disque dur classique de 1 To à 3 To
  • Carte graphique puissante possédant au moins 4 Go de RAM

En complément des postes, il faudra en outre prévoir quasi obligatoirement un système de sauvegarde, en physique (NAS) ou Cloud.

Pour vous aider dans le choix de votre matériel informatique professionnel, n’hésitez pas à solliciter un professionnel près de chez vous avec Plus que PRO : nous référençons les entreprises compétentes engagées dans une démarche qualité et évaluées par leurs clients via un système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.