/
/
/
/
Les traitements nécessaires pour protéger les charpentes en bois

Les traitements nécessaires pour protéger les charpentes en bois

Protéger les charpentes en bois passe par différents traitements en fonction de la nature de l’attaque. L’objectif est de maintenir la robustesse de cette structure en bois essentielle pour votre habitation.

Quels sont les éléments nuisibles ?

Le bois est un matériau naturel qui attire les éléments nuisibles. Parmi eux, on trouve les insectes à larves xylophages, les termites ou encore les champignons. En s’attaquant au bois, ils fragilisent votre charpente ce qui menace directement la vie des occupants en cas d’accidents d’effondrement. Néanmoins, ces phénomènes sont connus et des traitements préventifs et curatifs existent pour chaque danger.

Il est donc primordial de surveiller l’état de vos charpentes en bois pour détecter au plus vite un problème afin d’engager la solution adaptée. Un professionnel est en mesure d’évaluer les risques biologiques du bois mis en œuvre à travers le choix de l’essence de bois et de sa durabilité naturelle. Les concepteurs, les architectes et les maitres d’œuvre s’appuient sur deux normes : la EN 335 qui répertorie les classes d’emploi du bois et la EN 350 qui notifie la durabilité naturelle et l’imprégnabilité des essences.

Les mesures préventives

En amont de la phase de traitement de votre charpente en bois, ayez connaissance des gestes préventifs. Maintenez des conditions d’hygiène normales en nettoyant les abords des maisons et en supprimant les sources d’humidité. Contrôlez l’état des combles et des sous-sols et révisez votre système d’aération. En résumé, chassez l’humidité et les objets à base de cellulose.

Si vous constatez malgré tout la présence de bêtes sur la charpente ou de sciures apparentes, sollicitez l’intervention d’un professionnel compétent dans ce domaine. Il établira un diagnostic sur lequel il vous proposera un devis. Cette analyse identifie notamment la nature et la localisation de l’attaque, la réponse escomptée… Pour trouver un professionnel digne de confiance, ciblez les certifications de services CTBA (Centre technique du bois et de l’ameublement).

Les traitements

Parmi les traitements préventifs contre les insectes à larves xylophages tels que le capricorne des maisons ou les lyctus, il faut avant tout sonder les bois. Si aucune attaque n’est repérée, le professionnel injecte dans les parties encastrées dans le mur des produits à la fois efficaces et non toxiques. Le traitement curatif intervient si une attaque est constatée. Celle-ci se manifeste par la présence de parties vermoulues dans le bois, ayant perdu toute résistance mécanique.

Le professionnel s’emploie à diverses opérations comme le bûchage, le brossage, le dépoussiérage et le nettoyage. La dernière étape consiste à traiter la charpente par injection ou inoculation d’un produit adapté. Une double application élimine tous les risques de ponte ultérieure. Si l’attaque se concentre sur des zones localisées, des produits sous forme de gel sont envisageables sur les grosses sections et les ancrages.

Si les éléments nuisibles correspondent à des champignons, le professionnel se doit de les identifier afin de mettre en place le traitement nécessaire. Déterminer la source d’humidité ayant permis le développement fongique permet d’éviter sa redondance.