/
/
/
Comment tailler ses arbres fruitiers ?
arbres fruitiers

Comment tailler ses arbres fruitiers ?

La taille des fruitiers répond à un triple objectif : maximiser la récolte, faciliter la récolte et renforcer l’arbre. Délicate et demandant une analyse préalable de chaque sujet, la taille des fruitiers peut être faite par tous… mais pas avec les mêmes résultats. Quand et comment tailler ses arbres fruitiers : éléments de réponse.


Quand tailler ses fruitiers ?


Il existe deux grands types d’arbres fruitiers qui ne se taillent pas aux mêmes périodes.

Les arbres à pépins (pommiers, poiriers, cognassiers, etc.) formant leurs fruits sur les rameaux de l’année précédente et sur les rameaux de l’année, ils se taillent en hiver (généralement à la fin de l’hiver, après les gelées et avant la reprise de la végétation).

Les arbres à noyaux (cerisiers, pêchers, pruniers, etc.) produisent exclusivement sur des rameaux des années précédentes, incapables ensuite de redonner. On les taille donc pendant et après la récolte.


Comment tailler les arbres fruitiers ?


Les principes de base de la taille des arbres sont simples :

  • On taille le bois mort ;
  • On évite que l’arbre monte trop haut en se développant à la verticale ;
  • On aère le cœur de l’arbre pour laisser passer la lumière ;
  • On taille les branches qui se croisent.


Mais les choses ne se limitent pas à cela et la taille des arbres fruitiers demande une analyse et une connaissance fines de l’arbre et de son développement. Ainsi, par exemple, il faut savoir que c’est le premier bourgeon à bois situé sous la coupe qui se développera. On reconnaît les bourgeons à bois à leur forme : contrairement aux bourgeons à fleurs (ronds et renflés), les bourgeons à bois sont longs et pointus. Plusieurs difficultés se présentent alors :

  • On privilégie les bourgeons à bois inférieurs pour éviter que l’arbre continue de se développer à la verticale ;
  • On privilégie également les bourgeons à bois qui se dirigent vers l’extérieur (sans quoi, on finira par couper le rameau parce qu’il se développe vers l’intérieur !)
  • Sur les jeunes sujets, on privilégie le développement des bourgeons à bois, pour favoriser leur développement ;
  • Sur les sujets plus âgés, on privilégiera les bourgeons à fleurs.


Il faut ensuite partir d’un principe simple :

  • On commence toujours par faire une taille de nettoyage du fruitier en ôtant les branches mortes et celles qui s’entrecroisent ainsi que les fruits momifiés ;
  • On supprime ensuite les branches qui se dirigent vers l’intérieur : c’est la taille d’éclaircissage du fruitier ;
  • On rabat ensuite les branches latérales en faisant le tour de l’arbre : les branches trop longues ne donnent pas de fruits et les branches trop fragiles plieront ou casseront sou leur poids ;
  • Les longues branches verticales ne donneront absolument rien : rabattez-les.


Patience, analyse et beaucoup de travail sont donc nécessaires pour effectuer une bonne taille de ses arbres fruitiers, mais le jeu en vaut la chandelle. En outre, cela fournit du bois à broyer pour réaliser du compost ou du paillage !


Et si vous ne vous sentez pas capable de réaliser la taille de vos fruitiers vous-même ou si vous pensez que cela vous demandera trop de travail, n’hésitez pas à solliciter un artisan Plus Que Pro recommandé par ses clients pour s’en occuper à votre place !

Obtenir un devis pour l'entretien de votre espace extérieur

Découvrez les artisans dont le savoir-faire est évalué par des avis clients contrôlés. N'hésitez pas à leur soumettre vos projets en matière d'arbres fruitiers et d'élagage !