/
/
/
/
Tout ce qu'il faut savoir sur la plomberie sanitaire
Plomberie

Tout ce qu'il faut savoir sur la plomberie sanitaire

Il nous est tellement naturel d’utiliser de l’eau au quotidien que l’on en oublie qu’il n’y a pas si longtemps (moins de 50 ans !), tout le monde n’avait pas l’eau potable et l’eau (par son manque ou sa piètre qualité) tuait encore des gens ! Et si aujourd’hui tout cela nous paraît très loin, c’est grâce aux progrès techniques réalisés par les plombiers et aux normes de plomberie sanitaire élaborées par différentes instances. Vous vouliez tout savoir sur la plomberie sanitaire ? Nous allons tâcher de vous en apprendre le plus possible.

Champ d’application de la plomberie sanitaire

On désigne par plomberie sanitaire non seulement l’installation, le circuit d’eau chaude et d’eau froide de consommation et de convenance (robinets, douche, baignoire, WC, électroménager), mais aussi l’évacuation des eaux usées.

Aussi, la plomberie sanitaire, si elle ne concerne pas le réseau de chauffage, concerne directement votre usage quotidien et surtout tous les logements : on peut se chauffer par différents moyens, mais il n’y en a qu’un seul d’avoir l’eau courante chez soi !

Et pour que cet usage soit sain et sécurisé, à la fois pour les personnes et le matériel, il existe un grand nombre de règles qui régissent les installations de plomberie sanitaire.

Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Il existe un grand nombre de règles concernant la plomberie sanitaire dont voici quelques exemples :

  • La pression doit être au minimum de 0,3 bar en tous points du réseau, à tout moment.
  • Cette pression ne peut excéder 4 bars aux robinets ; si elle les dépasse, un réducteur de pression doit être installé et convenablement réglé.
  • De ce fait, le diamètre des différentes canalisations doit être adapté de manière à ce que cette pression soit la plus constante possible, en tous points du réseau et en tout moment.
  • Pour éviter les proliférations de bactéries, une température minimale d’au moins 50°C doit être maintenue en tout point de la boucle de distribution de l’eau chaude.
  • Il faut donc dimensionner les canalisations de manière à prendre en compte les pertes thermiques et les vitesses de circulation de l’eau chaude dans ces boucles.
  • Les collecteurs des eaux usés doivent être dimensionnés de manière à permettre une vitesse d’écoulement comprise entre 1 et 2 m/s.
  • La colonne de chute des eaux usées doivent être prolongées au-dessus des locaux d’habitation pour en assurer la ventilation. Les eaux vannes (eaux des WC) peuvent rejoindre la colonne de chute des eaux usées au niveau des collecteurs, pour éviter les remontées d’odeurs.

Etc.

Plomberie sanitaire : faire appel à des professionnels

Vous le voyez, si, sur le papier, faire soi-même sa plomberie sanitaire paraît accessible, en réalité, si l’on veut préserver son confort d’utilisation, la sécurité sanitaire de l’installation et sa pérennité, il est largement préférable de faire appel aux compétences et à l’expertise d’un professionnel qui dispose des outils techniques et des connaissances pour ajuster au mieux la réalisation de l’installation aux contraintes de l’habitation.

Vous avez un projet en matière de plomberie ?

Les plombiers Plus que PRO sont engagés dans une démarche de satisfaction et sont évalués par leurs clients. Profitez-en !