/
/
/
/
Le b.a.- ba pour bien choisir sa fenêtre
choisir sa fenêtre

Le b.a.- ba pour bien choisir sa fenêtre

La fenêtre constitue un élément important de votre logement en termes de sécurité comme en termes de confort thermique et phonique. Le marché propose d’ailleurs de nombreux modèles qui possèdent chacun leurs spécificités. Revenons ensemble sur les paramètres à prendre en compte afin de bien choisir sa fenêtre.

Alu, bois, PVC : faites votre sélection !


Parmi les caractéristiques d’une fenêtre, le matériau tient une place prépondérante. De l’alu, au bois, en passant par le PVC, votre option dépend en partie de vos attentes et de votre budget. Sachez que la fenêtre en PVC est la plus prisée en France, notamment parce qu’elle a l’avantage d’être installée facilement, y compris sur des structures déjà existantes. Léger et souple, le PVC a le mérite d’être financièrement très abordable, et de posséder des qualités d’isolation de bon niveau. Si vous préférez miser sur un matériau plus durable, la fenêtre en alu s’impose, d’autant que son design peut être aisément personnalisé grâce aux procédés modernes de thermolaquage ou d’ionisation. Enfin, si le bois est plus onéreux à l’achat malgré des prix en nette baisse, ce matériau noble par excellence assure un cachet unique à votre logement, et lui procure la meilleure performance en termes d’isolation thermique et acoustique.

Un éventail des tarifs assez large

Pour estimer le coût d’achat d’une fenêtre, il faut prendre en considération le matériau et la dimension de l’équipement. Sachez que pour un modèle de taille standard, le PVC est le matériau le moins cher, devant l’alu, puis le bois. Pour ce dernier, il faut tenir compte de l’essence sélectionnée. Les résineux (pin, douglas, mélèze, etc.) sont ainsi largement plus abordables que les bois nobles tels que le chêne. La solution intermédiaire consiste à opter pour le bois exotique (Moabi, Tauri, etc.), qui offre le meilleur rapport qualité/prix. A titre indicatif, pour l’achat d’une fenêtre 2 vantaux aux dimensions 215 x 210, comptez de 500 € à 1 000 € pour du PVC, 700 € à 1 200 € pour de l’alu, et 500 à 1 500 € pur du bois. Evidemment, plus la taille de votre ouverture augmente, plus le tarif s’élève, pouvant par exemple atteindre 10 000 € pour une fenêtre balcon en façade. A chiffre s’ajoute le coût lié à la pose, qui requiert l’intervention d’un professionnel sérieux et compétent.

Quelques éléments supplémentaires à connaître


Si vous souhaitez mettre l’accent sur la sécurisation de votre logement, investissez sur un double vitrage anti effraction, des options de renforcement (verrou, entrebâilleurs, grille de sécurité, etc.), ou encore plus simplement sur des volets. Plus vous retardez les cambrioleurs, plus ces derniers abandonneront leur funeste projet.
En ce qui concerne l’ouverture de la fenêtre, faites votre choix en tenant compte de la configuration de votre logement, ou de votre pièce, sans oublier l’aspect esthétique, et le côté pratique à manœuvrer.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez des menuisiers de votre région via le réseau Plus que Pro, en comparant les différents devis détaillés reçus.

A lire également : 6 conseils pour bien choisir ses fenêtres de toit