/
/
/
Ravalement de façade : redonnez une deuxième jeunesse à votre maison !

Ravalement de façade : redonnez une deuxième jeunesse à votre maison !

En moyenne, on considère qu’une façade doit être rénovée tous les 10 à 15 ans. A Paris d’ailleurs, ainsi que dans certaines communes, le ravalement de façade est obligatoire tous les 10 ans (contraintes touristiques obligent…). Assainissement du bâti, relooking, changement de style : découvrez pourquoi et comment procéder à un ravalement de façade.

Une manière de préserver le bâti

Le ravalement de façade n’a pas que des motivations esthétiques. En effet, le revêtement de façade est aussi et surtout une protection pour vos murs et le bâti en général. C’est lui qui protège des infiltrations, du rayonnement solaire (qui, en chauffant, peut provoquer une fragilisation de la structure), etc.

En outre, par exemple, sur les littoraux, les façades sont soumises à rude épreuve avec les embruns et l’air salin en général, que les matériaux de construction détestent.

C’est aussi à l’occasion d’un ravalement de façade que l’on effectue des réparations plus ou moins importantes de la façade :

  • Rebouchage des fissures
  • Renforcements ponctuels
  • Démoussage
  • Etc.

Le ravalement de façade est donc une étape importante dans la vie d’une construction pour garantir sa pérennité. D’où également l’importance d’y procéder régulièrement plutôt que d’attendre que la façade se détériore : il vaut toujours mieux prévenir que guérir, surtout dans le bâtiment !

Ravalement de façade : un renouveau esthétique

Mais bien sûr, procéder au ravalement de la façade de sa maison, c’est aussi une manière de lui donner une deuxième jeunesse. Cette simple opération donne l’impression que sa maison est comme neuve, reluisante, parfaite.

D’autant qu’aujourd’hui plus que jamais, le choix est vaste en matière de matériaux et techniques de revêtement : du crépi à la peinture en passant par des enduits spécifiques, vous avez de quoi donner à votre maison exactement l’aspect que vous souhaitez.

Enduit à la chaux : bactéricide, fongicide, respirant, naturel et respectueux de l’environnement, le ravalement de façade avec enduit à la chaux a le vent en poupe depuis quelques années. Il offre une belle liberté de teintes classiques et permet réellement d’assainir le bâti tout en redonnant une nouvelle jeunesse à la façade.

Crépi classique : le crépi classique offre également de nombreuses possibilités en termes de finitions. Outre un éventail plus large de couleurs, il peut être taloché, écrasé, projeté ou encore gratté pour un rendu final qui correspond réellement à vos envies.
La peinture de façade : après un enduit de base non teinté, il est également possible de peindre. Large éventail de couleurs (le plus large en réalité), coût faible et rapidité de mise en œuvre, la peinture s’avère toutefois moins résistante et durable que l’enduit. Néanmoins, sur le littoral, c’est parfois la solution à privilégier pour une protection optimale du bâti.

Le bardage : peu de gens y pensent, mais le ravalement de façade peut tout à fait s’envisager avec un bardage. Bois, PVC, alu… de nombreuses solutions existent pour une façade moderne, élégante et très personnelle.

Renseignez-vous bien auprès de l’artisan qui procèdera au ravalement de façade ou auprès de la mairie : les couleurs et styles de façades sont régis par le plan local d’urbanisme et vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez.


Crédits photos : Perdoux, Maçonnerie à Saint Pryvé Saint Mesmin (45750)