/
/
/
Installer une barrière de jardin en bois
barriere jardin bois

Installer une barrière de jardin en bois

Bien plus décorative que le classique grillage, la barrière de jardin en bois apporte un cachet agréable à vos espaces extérieurs. Leur installation, aussi bien robuste que légère, ne génère pas de grandes difficultés même si quelques règles sont à respecter.

Concevoir votre projet en amont

Comme pour tous les travaux d’aménagement d’espace, la réflexion préalable portant sur vos attentes et sur les contraintes à anticiper est essentielle. Il s’agit de savoir quelle fonction sera dévolue à votre clôture : délimiter le périmètre de votre terrain ou créer une séparation à l’intérieur de votre jardin ? De même, la question de la hauteur et de l’épaisseur de vos barrières en bois dépendent de vos envies en matière de sécurité et d’intimité.

Vous constaterez rapidement qu’il existe un nombre impressionnant de modèles de barrières de jardin en bois. Rondins planches, lattes, panneaux pleins : votre sélection s’avérera plus facile si vous avez préparé en amont votre projet. Un professionnel est d’ailleurs en mesure de vous indiquer la catégorie de barrières en bois qui correspond le mieux à vos attentes.

Sachez par exemple que pour que votre clôture soit pérenne, il est primordial de cibler un bois imputrescible tel que le chêne ou le châtaignier, voire un résineux traité de classe III ou IV. En effet, ces bois résistent au pourrissement et à l’altération que peuvent provoquer les insectes. Envisagez un entretien régulier avec une peinture ou une lasure à appliquer tous les cinq ans.

Avant de démarrer l’installation de vos barrières de jardin en bois, vérifiez auprès des services municipaux qu’aucun règlement n’entrave votre projet. C’est notamment le cas pour la question de la hauteur des clôtures.

L’installation en elle-même

Le début des opérations consiste à délimiter votre clôture par le biais d’un cordeau tendu, en localisant précisément l’emplacement des poteaux tous les 3 mètres et les jambes de force. Creusez ensuite à la bêche les trous de scellement de vos poteaux mesurant en profondeur 50 cm, pour 30 cm de côté. A l’intérieur des trous, déposez des graviers pour drainer l’eau de pluie.

Calez vos poteaux dans les trous à l’aide de pierres, en réglant leur hauteur grâce à un niveau à bulles. Tous les poteaux d’angle doivent être munis d’une jambe de force. Ce dernier correspond à un piquet fixé aux deux tiers de la hauteur visible, avec une inclinaison de 45° par rapport au sol.

Le scellement des poteaux s’effectue avec du béton coulé dans les trous prévus à cet effet. Là encore, pensez à vérifier la hauteur de vos poteaux avant de laisser sécher le béton pendant 24 heures.

Finalisez les travaux en posant les travers, les panneaux ou les lattes sur les poteaux. Il suffit soit de les clouer, soit de les visser, les panneaux se fixant via des équerres garantissant la solidité de la structure.

Si l’installation de barrières de jardin en bois est abordable par tous, la configuration d’un terrain en pente nécessite le savoir-faire d’un professionnel.