/
/
/
Quelles plantes aquatiques pour mon bassin de jardin ?
plan aquatique bassin jardin

Quelles plantes aquatiques pour mon bassin de jardin ?

Lieu de sérénité et de contemplation, sublimez votre bassin de jardin en intégrant des plantes aquatiques ! Attention toutefois de tenir compte de paramètres importants, en respectant les différentes zones de plantations, pour obtenir un merveilleux spectacle naturel.

Les facteurs incontournables

Avant de vous lancer dans l’introduction de plantes aquatiques dans votre bassin de jardin, sachez qu’il faut appréhender plusieurs éléments clés. En effet, il est essentiel de tenir compte de l’exposition de votre bassin, de sa surface et de sa profondeur.
La conjugaison de ces trois critères est déterminante pour ensuite sélectionner les plantes aquatiques les mieux adaptées. En omettant cette étape de réflexion, vous risquez malheureusement d’aller à l’encontre de nombreuses déconvenues.

Les différentes zones de plantation

La Surface
Les plantes de surface amènent du mouvement en se déplaçant sous l’effet du vent et de l’animation de l’eau. Elles ont l’avantage de flotter, car elles n’ont pas besoin d’être enracinées. Certaines d’entre elles, comme la lentille d’eau, constituent des réservoirs de nourriture pour vos poissons. Autres alternatives : la jacinthe à l’abondante floraison, et la châtaigne aux bulbes comestibles.

Les berges
Les plantes situées sur les berges sont à la fois utiles et décoratives. Sources de refuge conséquentes pour la faune, elles fixent la terre et favorisent le dessin de perspectives esthétiques. Misez sur les hautes plantes telles que les iris laevigata et les joncs. Pour un effet plus spectaculaire et ornemental, faites confiance à la gunnère ou aux arums. En premier plan, privilégiez les ficaires ou les primevères qui habilleront à merveille vos berges.

La zone marécageuse
Située entre la surface de l’eau de votre bassin et une profondeur d’une dizaine de centimètres, cette zone marécageuse abrite la petite faune formée par les grenouilles, les crapauds ou encore les punaises. Déposez-y des touffes de papyrus ou d’iris pseudocorus, en laissant au premier plan des plantes basses comme la petite douve, ou encore le myosotis des marais.

La zone peu profonde
Cette zone peu profonde correspond à la couche d’eau de votre bassin de jardin comprise entre 10 et 20 centimètres de profondeur. Les plantes les mieux adaptées à ce niveau sont sans conteste le pontederia et le caltha palustris. Elles s’intègrent dans quasiment tous les bassins et s’accordent notamment avec les massettes, dont se servent les libellules en tant que reposoirs.

La zone intermédiaire
Entre 20 et 35 centimètres de profondeur, la zone intermédiaire est celle qui est dévolue aux célèbres nénuphars. Les rayons du soleil chauffent suffisamment encore assez pour favoriser leur développement, tout comme les rustiques nuphars. Ajoutez des renoncules d’eau pour insérer une élégante floraison qui recouvrira la surface.

La zone profonde
Au-delà de 35 centimètres de profondeur, on pénètre dans la zone dite profonde. Son épaisseur dépend alors de la profondeur de votre bassin de jardin. N’hésitez pas à y installer le fameux lotus qui appréciera de passer la période hivernale protégé du gel. Les nymphéas ou les thalias compléteront à merveille ce tableau floral féérique.
 

Découvrez également :