/
/
/
Fissures de façade : comment les réparer ?

Fissures de façade : comment les réparer ?

Dans le bâti ancien comme dans le récent, on voit bien souvent apparaître ce que l’on appelle des fissures, bien qu’il puisse s’agir de pathologies tout à fait différentes. Faïençage, microfissure, fissure ou crevasse : ces différents symptômes sont dus à des problèmes différents et ne sont pas traités de la même manière. Comment réparer des fissures de façades ? Eléments de réponse.


Fissures de façade : identifier le type de maladie

Le problème des fissures, c’est qu’elles adoptent différentes formes, sont liées à différents problèmes et concernent différents types de matériaux. D’où la difficulté pour un néophyte de bien identifier le type de fissures de façade, étape pourtant indispensable au traitement de la fragilité !

On appelle faïençage l’apparition de traces en forme d’écailles qui apparaissent sur une façade. Ils sont généralement dus à un problème dans la réalisation de l’enduit et ne présentent pas de gravité particulière : ils ne touchent que la couche superficielle de l’enduit.

On désigne par microfissure des fissures de moins de 0,2 mm de large qui parcourent toute l’épaisseur de l’enduit. Les causes de microfissures peuvent être variées mais, d’une manière générale, à part des problèmes d’étanchéité, ces microfissures ne mettent pas en danger le bâti… mais il faut les traiter pour éviter que l’eau atteigne la structure !

Les fissures à proprement parler font plus de 0,2 mm et moins de 2 mm de large. Le problème ici est qu’il faut savoir « lire à travers l’enduit » ; c’est-à-dire qu’il faut déterminer si la fissure ne touche que l’enduit ou si elle touche également le bâti. Dans un cas comme dans l’autre, le problème doit être traité.

Les crevasses enfin font plus de 2 mm de large et touchent généralement enduits et bâti. Elles peuvent être graves et témoignent d’un problème en profondeur.

Diagnostiquer la source

Voilà l’opération la plus délicate : la fissure ou la crevasse provient-elle d’un affaissement des fondations ? D’un choc ? D’une fragilité structurelle du matériau des murs ? Etc. Malheureusement, les causes sont tellement variées qu’il est impossible de diagnostiquer sans une analyse précise du bâti…

Ceci dit, en attendant qu’un professionnel examine la fissure, vous pouvez la réparer au moins en surface pour traiter le symptôme, à défaut de traiter la maladie !
Réparer de manière adaptée la fissure

Faïençage et microfissures peuvent être laissés en l’état. Si vous le souhaitez, vous pouvez reprendre le travail d’enduisage mais rien d’indispensable.
Les autres types de fissures peuvent être rebouchés avec des produits spécifiques, en attendant l’intervention d’un professionnel.
Pour cela, il faut d’abord nettoyer la fissure en grattant pour ôter les parties friables puisreboucher la fissure avec un mastic de réparation de maçonnerie, résines élastomères spécifiques. Une fois les fissures rebouchées et saines, il faut recouvrir avec un revêtement de classe l4 pour assurer l’étanchéité.

Note : il est possible, pour les crevasses, d’intégrer au rebouchage de la fissure un calicot ou une armature pour renforcer la réparation.

Faire appel à un maçon : la solution la plus adaptée

On l’a vu, les fissures de façades ne sont pas des pathologies anodines et il est important de faire intervenir un professionnel pour analyser les causes réelles de ces fissures. Une réparation en surface, comme nous vous le présentons plus haut, est un pis aller, une solution provisoire dans les cas où la fissure est liée à un problème structurel grave.

Découvrez également :