/
/
/
/
Coût et entretien des pinceaux de peinture
pinceau de peinture

Coût et entretien des pinceaux de peinture

Outil essentiel à la réalisation des travaux de peinture, chaque pinceau a son usage, et ses spécificités, qu’il est impératif de conserver grâce à un entretien régulier.

Zoom sur les pinceaux de peinture

Un pinceau se compose de trois parties : le manche, la virole, et le garnissage (poils). Pour faciliter la sélection du pinceau, un code couleur a été mis en place par les fabricants. Le rouge correspond à un pinceau adapté à la Glycéro ou phase solvant, le bleu à l’acrylique ou phase aqueuse, le marron au vernis. Le violet indique que le pinceau est approprié aux travaux de décoration, alors que la couleur jaune signifie « tous types de travaux ».
Le garnissage est le critère le plus important. Sachez que les poils naturels en soie de porc, plus élastiques, sont de meilleure qualité, et durent plus longtemps que les poils synthétiques. Plusieurs matériaux composent la virole : le cuivre, l’inox, l’acier cuivré, et l’acier nickelé. Privilégiez le cuivre ou l’inox qui sertissent parfaitement tous les poils du pinceau. Notez que la finition collet ficelle possède l’avantage de les resserrer au dessus de la virole, garantissant une tenue bien meilleure.

Enfin, pour le manche, qu’il soit en plastique ou en bois, optez pour l’ergonomie qui convient le mieux à vos travaux. Un manche long aura par exemple tendance à réduire votre précision gestuelle, alors qu’un manche possédant une rugosité pourra au contraire la renforcer.

Entretien des différents types de pinceaux

Pour vernir, peindre ou lisser les grandes surfaces, achetez des pinceaux plats, caractérisés par plusieurs tailles, les plus connues étant 20, 30, 40, 50 et 60 mm. Les pinceaux à rechampir, ronds et pointus, sont utilisés pour les angles de murs, les bois de fenêtres, les plinthes, les moulures et autres rechampis. Là encore, plusieurs diamètres existent : 15, 18, 21, 25, 29 ou 32 mm. Enfin, les pinceaux spéciaux, coudés ou queues de radiateur, sont indispensables pour peindre des endroits peu accessibles comme des radiateurs ou des tuyaux.

L’entretien des pinceaux nécessite de suivre les recommandations du fabricant. Pour ceux disposant de poils naturels, plongez-les dans un bain d’huile de lin au trois-quarts durant une nuit, avant des les rincer à l’eau tiède savonneuse, et de les essorer en étant attentif à ne pas les tordre. Pour nettoyer les poils synthétiques, remplacez l’huile de lin par de l’eau claire, avant de passer directement à l’essorage.


Si vos travaux nécessitent l’application d’une peinture acrylique, essorez le pinceau sur un papier ou un carton, avant de soigneusement le nettoyer à l’eau tiède savonneuse et de le rincer à l’eau claire. Un pinceau servant à l’application d’une peinture Glycéro requiert un essorage sur papier, puis un nettoyage dans un bac à solvant. S’ensuit un double rinçage à l’eau tiède savonneuse et à l’eau claire, avant l’essorage.

Bon à savoir

Comptez entre 3 et 6 € pour un pinceau de gamme standard, 5 à 10 € pour un modèle type enseigne, et entre 15 à 20 € pour une qualité professionnelle.

Découvrez également :