/
/
/
/
Acheter et entretenir son rouleau de peinture
entretenir son rouleau de peinture

Acheter et entretenir son rouleau de peinture

La qualité de la finition d’une peinture dépend autant de la compétence de l’applicateur que de la qualité de la peinture… et du choix de l’outil. Un excellent artisan (ou particulier), avec une peinture haut-de-gamme et un rouleau inadapté ne pourra pas produire un résultat excellent. Il sera bon, tout au plus. Voici donc une série de conseils pour bien choisir et bien entretenir ses rouleaux de peinture, pour obtenir des résultats impeccables à tous les coups.


Choix du rouleau : la longueur des poils


La longueur des poils du rouleau est le premier critère que vous devez regarder. En effet, la longueur des poils détermine directement l’aspect final de la peinture réalisée.

  • Les poils de 4 à 6 mm donnent un aspect lisse et tendu, parfait pour les peintures laques ;
  • Les poils de 9 ou 10 mm donnent un aspect légèrement poché qui peut être très élégant ;
  • Les poils de 12 ou 13 mm accentuent l’effet poché et sont particulièrement indiqués pour les produits dits garnissant ;
  • Les poils de 14 à 16 mm donnent un effet poché très marqué et sont recommandés surtout pour les produits épais.


Choix du rouleau : la fibre


L’autre grande composante d’un rouleau, c’est sa fibre. Cette dernière non seulement conditionne le type de peinture utilisable, mais également l’effet.

  • Mohair et velours 4 mm sont des fibres quasiment dédiées aux laques et sont réservées aux peintures solvantées ;
  • Le polyamide texturé de 8 à 18 mm est quant à lui réservé aux produits épais, qu’ils soient en phase solvantée ou en phase aqueuse, typiquement les revêtements de façade ;
  • Le polyamide mèche cardé en 12 mm convient très bien pour tous types de peintures en phase solvantée ayant une viscosité moyenne (plafonds, impression murs par exemple) ;
  • Le polyester tissé de 6 à 13 mm est adapté à tous les types de peintures murales intérieures en phase aqueuse ;
  • Le polyester microfibre de 8 à 13 mm est surtout indiqué pour les lasures en phase aqueuse et autres produits très liquides ;
  • Le polyester laqueur de 5 mm, comme son nom et la longueur de ses poils l’indique, est indiqué pour les peintures tendues et lisses, type laques, en phase aqueuse ;
  • La mousse floquée convient pour les peintures lisses et tendues, type laques, en phase aqueuse ou solvantée.


Bien entretenir ses rouleaux de peinture


L’entretien des rouleaux est assez simple en réalité si l’on s’y prend comme un pro. En effet :

  • Pour les rouleaux ayant servi à l’application de peintures en phase solvant, vous les laisserez simplement tremper dans de l’eau avant la prochaine utilisation après les avoir épurés.
  • Après avoir épuré le rouleau, vous le rincerez tout simplement à l’eau tiède jusqu’à ce que l’eau soit à peu près claire.

Note : pour épurer un rouleau, on utilise une spatule avec laquelle on racle le rouleau pour en exprimer toute la peinture restante.

Voici une série de conseils pour bien choisir et bien entretenir ses rouleaux de peinture, pour obtenir des résultats impeccables à tous les coups. Et si vous ne voulez pas vous embêter avec le choix des rouleaux, l’application dans les règles de l’art de la peinture et le nettoyage des outils, vous pouvez aussi faire appel à une entreprise de peinture recommandée par ses clients : satisfaction garantie ! Et pour cela, il y a Plus Que Pro : nous recensons les professionnels proches de chez vous qui sont recommandés par leurs clients via notre service d’avis vérifiés certifié ISO 9001.

Vous avez un projet en matière de peinture ?

Faites appel à nos spécialistes situés près de chez vous. N'hésitez pas à les consulter pour un devis gratuit concernant la repeinte de l'extérieur ou de l'intérieur de votre maison !