/
/
/
/
Idée déco : la peinture à effet sablé
peinture effet sablé

Idée déco : la peinture à effet sablé

Texturée, soyeuse, exotique et chaleureuse, la peinture sablée séduit tant par sa simplicité de mise en œuvre que par son esthétique inimitable apportant une sensualité délicate et raffinée à un intérieur. Gros plan sur la peinture à effet sablé, ses modes d’application, ses possibilités déco, etc.


Peinture sablée : une esthétique chaleureuse et exotique


Idéale dans les déco « ethniques », la peinture sablée ressemble à un tissu perse, ou indien, chaleureux et moiré, jouant avec la lumière et misant sur un rendu mat plein d’une douceur qui contraste généralement avec les couleurs vives et puissantes des peintures sablées. Sari, soie, velours, etc. s’invitent sur vos murs avec la peinture sablée !

Note : il existe des couches de finition qui protègent la peinture sablée et lui accordent un brillant qu’elle n’a pas sans cela. Si vous recherchez l’effet texturé de la peinture sablée mais avec de la brillance, c’est une solution intéressante.


Peinture sablée : deux modes d’applications différents


Les peintures sablées, ou à effet sablé, fonctionnent toutes plus ou moins sur le même principe : un mélange de résines acryliques, de pigments et de sable minéral. Le sable minéral est incorporé à la peinture et, grâce aux coups de spalter (pinceau large), structure le rendu de la peinture en lui donnant du relief, des irrégularités, des zones plus chargées en sable, d’autres moins chargées, des zones plus sombres, d’autres plus claires. C’est donc bien le sable qui permet d’apporter le côté moiré, changeant, sensuel et presque textile caractéristique de la peinture sablé.

Mais il existe deux types de peintures à effet sablé :

  • Celles qui exigent que l’on applique d’abord une première couche, contenant le sable, blanche, en guise de primaire d’accrochage, avant une couche de finition colorée.
  • Celles qui s’appliquent en une couche, sur une sous-couche blanche ou grise, en fonction de la teinte de la peinture finale (plus la teinte finale est foncée, plus il est important de foncer la sous-couche pour éviter les effets de transparence trop marqués).

Dans le premier cas, c’est donc dès la sous-couche que l’on appliquera les gestes spécifiques qui donneront la texture à la peinture sablée. Ces gestes, les mêmes, seront répétés avec la couche de finition. Dans le deuxième cas, la sous-couche est appliquée au rouleau, normalement, puis l’effet sablé est apporté directement avec la couche de finition.

Dans un cas comme dans l’autre, c’est le coup de poignet qui fera le caractère de la  peinture sablée. En effet, c’est en créant des dessins irréguliers avec le spalter que vous créerez la personnalité de la déco… et son caractère unique ! Car il est impossible ou presque que deux personnes fassent la même chose. Voilà pourquoi il est fortement recommandé de ne jamais faire un même mur à deux quand on fait de la peinture à effet sablé : les différences seraient trop visibles !

De la créativité, de l’irrégularité et de la prise de distance sont donc nécessaires pour bien réussir une peinture sablée. Les professionnels par exemple travaillent la peinture à effet sablé comme un enduit : des coups de spalter irréguliers mais précis, travaillant par petites zones, créant des surépaisseurs et des zones moins couvertes, pour créer cette signature peinture sablée tant appréciée.

La peinture sablée, pour qu’elle soit très bien faite, doit donc idéalement être réalisée par un professionnel. Pour le choisir, utilisez notre annuaire : vous pouvez sélectionner votre artisan sur la base des avis de ses clients !

Obtenir un devis pour de la peinture intérieure 

Découvrez les artisans dont le savoir-faire est évalué par des avis clients contrôlés. N'hésitez pas à leur soumettre vos projets en matière de peinture intérieure !